Articles avec #tricot : alfafa et ses petites laines tag

Publié le 30 Mars 2011

Mais où range-t'on nos pelotes ? En voilà une bonne question !
Déjà pour Monsieur nous en avons beaucoup trop : et cette fichue manie d'en racheter alors qu'on a pas fini d'écouler le stock ! 2KCBWDAY3
Maman a un petit stock de laines, de tissus... et me voici faisant de même ! Hérédité dirais-je ;)

malabrigo 620cookie


Esprit ordonné, mailles ordonnées
Comment gardez-vous vos fils organisés ? Cela semble, au premier abord, une question à laquelle il est facile de répondre, mais en fait l’organisation existe à plusieurs niveaux. Peut-être n’êtes-vous absolument pas organisés, dans ce cas, je vous défie personnellement d’essayer et de photographier votre stock dans tous les endroits où vous pouvez trouver des pelotes égarées. Sinon, si vous êtes organisés, écrivez sur cet aspect de votre processus d’organisation, que ce soit dans un sac à tricot particulier bien soigné et ordonné, un étalage décoratif de vos crochets, votre stock organisé ou vos projets et stocks sur Ravelry.
Conseils : Beaucoup de personnes utilisent leur blog comme un outil d’organisation – liste des projet, nouvelles compétences acquises, projets et modifications. Aviez-vous cela en tête lorsque vous avez commencé votre blog ?

Effectivement, depuis mon inscription sur Ravelry, non seulement je trouve plein de jolis modèles simples et en anglais (gasp, je dois traduire). Mais je peux aussi "identifier" mes laines et les enregistrer dans le Stash !

D'un coup d'oeil, je vois ce qu'il me reste... et ce qui a été utilisé.
D'où l'intérêt de photographier chaque marque et coloris à son arrivée pour conserver une trace soit dans la photothèque soit dans le Stash (votre entrepot à laine où vous piochez pour vos ouvrages).


Capture-d-ecran-2011-03-30-a-07.51.14.png

Sinon, en général, je garde les pelotes soit dans un grand carton à chaussures bleu canard à pois (bleus clairs) ou dans les emballages des boutiques où je les ai commandé. Ainsi si il me prend l'envie de recommander la même marque...
Question pratique aussi car dans le mini appart pour 2 (prévu pour un) on n'a pas assez d'étagères ni de place pour le rangement. Un jour, j'aurais peut être (tout tricoté - arrêté d'acheter de la laine) enfin un espace pour mes travaux d'aiguilles ! Rêvons.
Quand aux patrons de Ravelry, que j'imprime, je les conserve dans une pochette avant de les classer dans des pochettes plastifiées. Ainsi je choisi selon mes envies.

Pour ce qui est de mes aiguilles, elles sont dans le coffret Knit Picks édtion bois de rose pour les circulaires et dans la pochette Lantern Moon pour les aiguilles droites (avec les arrête-mailles, épingles, etc).


Beez

Alfafa 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Tricot : Alfafa et ses petites laines

Repost0

Publié le 29 Mars 2011

Je débute mon deuxième jour du Knitting blog week en vous parlant de mon niveau au tricot. Cette année, j'avoue avoir fait quelques progrès (récents qui plus est) ! Il n'est jamais trop tard pour oser... apprendre ! 
2KCBWDAY2

alienor_etole_1.jpg


Compétences + 1 niveau
Souvenez vous des projets de l’année qui vient de s’écouler et comparez votre niveau en terme de compétence et de connaissance de votre art par rapport à la même époque l’année dernière. Avez-vous appris de nouvelles techniques de tricot / crochet (pouvez-vous crocheter des « cables stitches » maintenant alors que vous ne saviez même pas que ça existait l’année dernière ? Avez-vous récemment mis les pieds dans le carrelé des entrelacs ? Aviez-vous même déjà utilisé une paire d’aiguilles ou un crochet à cette époque l’année dernière ?
Conseils : Ne soyez pas embarrassés à admettre vos propres compétences et progrès. Si possible ajoutez des photos des projets qui vous ont permis d’acquérir ces compétences.

J'ai à plusieurs reprises repris le tricot, fait des projets puis interrompu le tout faute de temps.

Quand j'ai commencé à travailler, j'ai tout arrêté car j'enchaînais les heures et ne pensais qu'à bien faire... cela a duré des années ! J'ai repris le tricot un peu entre-temps mais sans jamais finir le fameux pull rouge en mohair. La peur d'avoir fini et de rester sans savoir quoi débuter ensuite... toujours une latence entre chaque projet.

A Noël (ou un peu avant) un rêve a relancé le déclic... (avais-je repris le tricot déjà ?) et depuis je n'ai pas encore arrêté.

En janvier, avec Amelia Earhart's scarf (une variante de Haven dont je n'avais pas le patron) : j'ai choisi un point ajouré dans un grand livre de Nicky Epstein offert à maman il y a quelques années. Elle m'a expliqué les jetés et surjets... et j'ai commencé.
Oh, ne rêvez pas... ce ne fut pas calme.
Les hauts cris, je ratais un jeté ou un sujet... il me manquait un point... et je ne comprenais ni les livres ni les explications de maman. Je suis gauchère et me repérer fut un peu compliqué.
Enfin après une heure ou deux à désespérer... cela coula de source pour le reste du projet. Avec une maille ou deux qui se perdaient en route et deux ou trois rangs à démonter pour réperer l'oubli.

Il y a quinze jours, je décidais de faire un essai torsades.

Quelques explications de maman et au premier essai ce fut fait. Comme quoi cela n'est pas si compliqué qu'il n'y paraît.
Ceci dit je ferais mes essais sur un pull prochainement.

J'avoue une préférence pour les "lace et eyelets" (les points dentelles et ajourés) et j'en essaye quelques-uns avant de démonter les essais. Voici où j'en suis.

Un nouvel essai de points ajourés à vu le jour pour une étole "cadeau" pour quelqu'un qui j'espère ne lit pas mon blog (ceci dit dans mon entourage personne ne le lit... dure vie du blogueur ! ;). L'étole Alienor est prête !
Réalisée en fil double de chez Créalaine (Mont d'Origny), un mohacryl bleu atoll. Finie avant l'anniversaire en question. J'espère avoir le temps bientôt de faire le patron en pdf pour déposer sur ma page Ravelry.

A suivre pour les prochaines aventures.

Alfafa


PS j'allais oublier !
Si cette année, j'ai eu envie de progresser... c'est en grande partie dû à l'énergie fabuleuse transmise par les blogs tricot (en France et ailleurs) tels que Knit Spirit, Mélusine et j'en passe (désolé pour ceux que j'oublie) ainsi que Ravelry (qui me fait baver d'envie... et me donne des To do list interminables). Merci à toutes ces blogueuses passionnées qui montrent leurs créations tricot et qui me donnent envie de me dépasser ! (d'où le fait que je ne puisse citer tout le monde). 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Tricot : Alfafa et ses petites laines

Repost0

Publié le 28 Mars 2011

Tout comme l'an dernier, je participe au Knitting and Crochet blog week, 2nd edition. 2KCBWDAY1
Alors voici mon premier jour.

malabrigo 186azul


L’histoire de deux fils à tricoter
L’appréciation du fil à tricoter est une partie de tout hobby lié aux fibres. Choisissez 2 fils à tricoter que vous avez utilisé ou que vous avez dans votre stock ou que vous désirez vraiment et explicitez ce que vous aimez ou détestez dans ce fil.
Conseils : c’est une bonne idée, si possible, de choisir un fil que vous adorez et un qui ne vous convient pas. Vous n’avez pas besoin d’être critique sur le fil si cela vous met mal à l’aise. Mais peut-être que cela vous permettra de vous rendre compte qu’un fil ne convenait pas à un projet particulier. Si possible, vous pouvez écrire sur ce que vous avez appris en choisissant le bon fil ou de votre amour pour les tests de fibres. 


...

Le souci est que j'en adore beaucoup et en déteste peu.
Depuis quasiment le début que je tricote (et même quand maman me tricotait mes pulls) je choisissais d'instinct la pure laine pour sa douceur. Puis j'ai marié la pure laine et le mohair. La pure laine et le lurex... Aujourd'hui, je profite de la pure laine seule mais mise sur les couleurs ou les points.

Mon dernier coup de coeur est pour un fil japonais (pas même en pure laine, étonnant). Commandé et attendu avec impatience. Du Shinkiro ! (voir ci-dessous)

shinkiro 11


Mes coups de coeur laine : Lima, Magic, Natura de Bergère de France, Peace Fleece worsted, Malabrigo worsted.
Mes désamours : je préfére ne pas citer la marque... je dirais juste les fils qui se dédoublent ou ont des noeuds dans les pelotes.

Tout comme l'an dernier, je vous parlerais volontiers de ma passion pour les fils pure laine, mais ma curiosité irait volontiers au fil chameau, bison (oui, oui cela existe au Canada, c'est assez cher), lama, yack (je connais mais en mélange). J'hésite encore sur le coloris en Ecological wool de Cascade yarns (pas encore testée) pour un pull pour mon frère.
A voir donc...

Qui sait un jour...

Je filerais peut être mes fils de laine. Ferais moi-même mes teintures. Mes modèles... Rêvons !
Justement en décembre, j'ai rêvé savoir filer, teindre et créer mes propres modèles. J'étais coloriste pour laine... dans mes rêves. Depuis j'ai repris le fil des aiguilles... (suite au prochain numéro ;)

Alfafa 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Tricot : Alfafa et ses petites laines

Repost0

Publié le 5 Février 2011

Commencé voici quelques jours, voici le Looped loop prévu pour offrir à Mr Alfafa.
Certes, je n'ai guère choisi un projet difficile, mais je reprend le tricot après quelques mois et j'ai déjà 10.000 idées en préparations pour la suite.
loopedloop project

J'ai donc repéré un modèle sur Ravelry.com bien sûr. Rien de plus simple que de faire une écharpe puis de la coudre pour la transformer en snood. Un accessoire qui tiendra bien chaud à Mr qui a toujours l'habitude de sortir manteau grand ouvert et sans gants ni bonnet.

looped loop knitsnood
On monte 33 mailles, en côtes 3x3.
Selon la longueur, vous devez pouvoir faire deux tours de cou sans serrer pour obtenir un snood ni trop large (qui ne baille pas en laissant le cou découvert) ni trop serré (le but n'est pas d'étouffer Mr).
Ensuite, on fait un ou deux tours avec l'écharpe sur la longueur, puis on coud les deux extrémités (face avec face tant qu'à faire). Et voilà...

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Tricot : Alfafa et ses petites laines

Repost0