Articles avec #qui est alfafa tag

Publié le 6 Février 2019

Séduite comme toujours par les mots, les images et les regards d'Emma et Alan... j'ai programmé ce post à l'avance pour la Saint-Valentin.


"The song of lunch" est un mini-film tourné en 10 jours en 2010 à Londres, sur une impulsion de Greg Wise pour la journée de la Poésie. Ayant peu de moyens pour le réaliser, ce mini film n'a pas eu de sortie et de diffusion importante et c'est dommage car vous allez être "emporté" par les émotions.
Alors, certains ont pensé qu'il s'agissait d'une suite de Harry et Karen (de Love actually en 2002) : que le couple se donnait une autre chance... mais non, il s'agit d'ex-amants, ex-couple sans doute, qui des années plus tard se retrouvent pour un déjeuner. Comme on le sait, ces moments sont toujours très stressants et porteurs d'espoirs... et donc d'émotions contenues.

Emma Thompson et Alan Rickman se sont rencontrés sur le tournage de Raison et sentiments d'Ang Lee d'après l'oeuvre écrite d'Austen.
Récemment séparée de son ex-mari Kenneth Branagh, Emma tournait un rôle majeur (un de plus dans sa carrière magistrale) comme la soeur aînée des Dashwood. Alan Rickman, lui était l'amoureux éconduit et timide de la jeune soeur Dashwood (rôle tenu par Kate Winslet).
Une amitié forte qui a tenu plus de 20 ans jusqu'à la disparition inattendue et soudaine d'Alan le 14 janvier 2016.
Sur ce même tournage, Emma Thompson a eu un "coup de foudre" (réciproque) pour Greg Wise (le producteur de ce poème) qui lui jouait le rôle du fiancé de Marianne Dashwood. L'amitié de Greg et Alan date elle aussi de cette période et ils sont restés très proches au fil des années.
C'est donc tout naturellement, que Greg Wise, a proposé à Alan d'être le partenaire d'Emma pour ce film de 48mn : il connaissait leurs talents respectifs et leur amitié profonde.

Qui d'autre qu'eux pouvait ainsi faire passer des émotions sans parler !!!
Pour qui connait l'oeuvre d'Alan, c'est un de ses talents multiples que d'exprimer la passion, le tourment, le désespoir d'un regard, d'un faible frémissement... Je suis fan de ces deux comédiens et c'est un pur bonheur que de les voir de nouveau ensemble à l'écran... et de vous partager ce moment.

Parce que on n'a pas besoin de grandes raisons pour visionner ce poème, sauf le plaisir de voir les yeux d'Alan en gros plan : 
For us the reason to like it is seeing Rickman and Thompson do great work together, nothing else.


Video youtube de "The song of Lunch" (extrait) à voir d'urgence ;)
Article pour en savoir plus sur ce film.

Pour ceux qui veulent voir tout le film (payant) en VO (en anglais) : 
https://www.amazon.com/Song-of-Lunch/dp/B0067GLM76

Heureux ou malheureux, laissons vivre nos émotions.

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters, #Qui est Alfafa

Repost0

Publié le 14 Janvier 2019

Je parle peu cinéma ou théâtre ou du moins plus beaucoup sur le blog. Dernièrement, j'ai pû discuter théâtre avec un comédien de renom et cela m'a fait entrevoir que cela me manquait énormément. Tout comme notre cher, et sublime artiste, Alan Rickman qui a disparu voici 3 ans.

Alan Rickman, est un comédien de talent qui fut graphiste tout comme moi... et qui plus est, nous sommes nés tous les 2 un 21 février.
Depuis 3 ans, je fête donc mon anniversaire seule.
 


La plupart connaissent cet acteur via ses films : Die Hart, Raisons et sentiments (avec la sublime Emma Thompson), Robin des bois et bien sûr la série des Harry Potter pour laquelle il fut le mystérieux Severus Snape alias Rogue pour la France.
Personnellement, je me souviens avoir eu un coup de coeur pour 2 comédiens en 1995 lors de Raisons et sentiments : Emma Thompson toujours aussi talentueuse qu'elle joue du Austen ou un rôle dans Men in black 3... elle peut tout jouer avec brio, et le colonel Brandon joué par Alan Rickman que je ne connaissais pas mais qui déjà captait l'image et mon regard tellement il imposait de sa présence même sans parler.
A noter, qu'après ce film, les acteurs ont de nouveau participé à d'autres productions ensemble et sont devenus d'excellents amis. Miss Thompson était toujours très émue après sa disparition et avait évoqué une perte inestimable en tant qu'être humain et ami.

Mais ce serait passer à côté de ses plus belles prestations que de ne pas regarder le reste de sa filmographie et des extraits de ses rôles sur scène. Le théâtre était sa passion première (bien sûr il a joué Shakespeare tout d'abord dans le rôle de Tybalt pour Roméo & Juliette puis du Beckett dans Play) et pour avoir vu (malheureusement pas au théâtre même) des extraits de Private lives... un acteur bouillonnant d'énergie, de passion, de talent. Et quelle voix, quels jeux de regards et émotions il fait passer sur son visage. Magnifique.

Mes films préférés avec Alan Rickman ne sont pas les Harry Potter où malheureusement, il n'a pû donner l'expression de toute sa palette d'émotions et de son jeu d'acteur. Severus était trop monolithique et statique. JK Rowlings n'a pas vraiment détaillé les rôles dans ses livres et au cinéma, les rôles adultes furent un peu évasifs contrairement aux rôles du trio vedette. Dommage, on a perdu beaucoup... 

Alan était l'énergie, la sensibilité et la mesure en toute chose, précis, il savait comment mener une émotion, comment porter une scène à lui seul... comment décrire un tel acteur. C'est difficile.

Les films (peu connus en France) et qu'il faut voir absolument :
Awfully big adventure de Mike Newell (en 1996) qui tourna avec Rickman le 4ème volet de Harry Potter en 2005. Tout en émotion et un must pour qui veut capter toute sa subtilité d'acteur. A lui seul, il captive la caméra et sans un mot... vous séduit par son jeux de regard. Une présence indéniable... on en oublie Hugh Grant tout juste illuminé de son rôle de 4 mariages et un enterrement. Rôle que Rickman failli avoir d'ailleurs. Un très beau film mais triste aussi.
To search of John Gissing ou The city : où il joue un homme d'affaire qui risque sa place et fait son possible pour évincer son successeur. Désopilant. J'étais déprimée quand j'ai vu des extraits et j'ai explosé de rire et j'ai vite commandé le dvd car ce film est fabuleux.
Galaxy quest : un détournement de Star Trek où les comédiens totalement dépassés assistent à des conventions de fans pour survivre et où Rickman interprête un comédien qui se désole d'en être arrivé là après avoir joué du Shakespeare... Très drôle et un rôle qui montre la capacité d'autodérision de l'acteur. (Rickman, n'appréciait pas beaucoup le rôle de Snape dans Harry Potter car il n'avait pû y apporter plus de subtilité... mais admettait que cela lui permettait d'avoir un renom et une sécurité financière et ainsi de pouvoir choisir de jouer dans des rôles plus variés et moins connus ou de rejouer sur scène).
Gambit ou arnaque à l'anglaise : cette fois le rôle est léger mais intéressant aussi à voir. A noter une scène où il est nu à son bureau.
Madly, truly, deeply avec Juliet Stevenson, avec qui il joua sur scène et tourna dans The city.
Une femme vient de perdre son époux et vit dans le souvenir de celui-ci.
Emouvant.
Dark Harbor : un film presque passé inaperçu et presque introuvable surtout en français. Il y joue un homme marié à une femme plus jeune avec qui il tente de recoller les morceaux en passant des vacances dans un endroit désert. Un jeune auto-stoppeur se fait héberger et la tension monte entre les 2 hommes... A noter, une scène où il se deshabille pour se jeter à l'eau. Un thriller tendu et criblé de détails à décrypter.
Je ne l'ai pas encore trouvé mais j'ai pû voir des scènes sur youtube.
Snowcake avec Sigourney Weaver avec qui il avait joué dans Galaxy Quest. Un homme désabusé prend en stop une jeune fille qui va voir sa mère autiste dans un petit village perdu dans la neige. Un accident se produit et la jeune fille meurt. L'homme va passer quelques jours avec la maman... une remise en question personnelle va s'effectuer. Sensible et émouvant. Le rôle dans lequel Rickman dit avoir donné le plus le lui-même, celui où il est le plus naturel aussi.
Rasputine un téléfilm tourné en Russie en 1996 qui lui fit gagner un Emmy Awards en 1997. Il interprête le controversé Grigori Rasputine : à voir absolument. Le téléfilm est introuvable en dvd.
Les chroniques de Barchester (1982), téléfilm.
On peut encore le trouver en version anglaise. Un de ses premiers rôles sur pellicule. A voir.
 

(Une photo que j'ai encadré chez moi et que j'aime pour sa simplicité et sa pudeur évoquée)

Ce que l'on sait moins d'Alan Rickman, c'est sa vie privée car très pudique (il a vécu avec sa fiancée rencontrée lors de lors études, qui fut une figure du parti travailliste anglais, Rima Horton) et ses actions humanitaires... il a participé (et donné des fonds importants) à différentes associations et ainsi pour le Téléthon anglais, on pouvait l'entendre répondre aux appels des donateurs... quelle chance.
Il a également mis en scène un spectacle engagé sur la vie et la mort de Rachel Corrie. Mais je ne pourrais parler longtemps de cet acteur merveilleux. Toutes les personnes ayant pû jouer avec lui sont unanimes : c'était un homme profondement bon et prévenant avec les autres mais aussi exigeant dans son art. Capable d'autodérision et toujours enclin à rire et faire plaisir autour de lui. Un homme loyal et fidèle en amitié qui n'hésitait pas à venir voir leurs prestations et assister à leurs premières pour les soutenir.
 


Je vais conclure en disant qu'il est l'un des rares avec Sir K. Branagh et la talentueuse comédienne Emma Thompson ... pour qui j'ai une admiration profonde pour leur carrière et leur talent. La passion du théâtre, de Shakespeare, du jeu, des émotions... Cela donne envie de relire des pièces de théâtre ou d'aller voir des spectacles.

3 ans déjà... parti trop vite... il nous manque.

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa, #Newsletters

Repost0

Publié le 28 Juin 2018

Je ne vous ai pas oubliés. Pas plus que le blog.
Je n'ai pas été très prolixe ces dernières semaines et je vais vous expliquer en quelques mots la raison.
 

Avant d'être blogueuse, je suis... enfin j'étais... enfin si je suis toujours malgré tout... web designer.
Qu'est-ce ? C'est la personne qui imagine en images le site de commerce ou le site institutionnel : la barre de navigation de telle forme, les pictos, les encarts et textes... enfin la partie visible du site graphiquement.
Rendre joli et surtout pratique l'accès aux produits et aux informations. Conduire le client du produit qu'il recherche au panier puis au paiement sans se prendre la tête à se demander où cliquer. Cela parait simple, mais on réfléchit beaucoup pour simplifier un site web et que cela soit naturel pour le client.
Créer, réinventer un site... c'est un peu mon dada, ma passion depuis pas mal d'années. Mais les métiers évoluent vite dans ce domaine... alors, on doit un peu courir pour suivre les nouveautés et se former régulièrement. C'est ainsi que j'ai passé plusieurs semaines après mon travail à refaire mon CV papier (pdf) puis un site online pour présenter mon parcours et quelques projets réalisés et enfin la version visible sur mobile (et là, on pousse des soupirs à vouloir tout mettre dans un petit format)... que de soirées et de nuits passées à tout préparer.

Un chapitre se tourne... un autre s'ébauche.
Ces derniers mois, on a été confrontés à des nouvelles pas très joyeuses... une attente qui s'est éternisée, des (fausses) joies, des déceptions, des larmes et enfin hier soir, une mauvaise nouvelle. Suivie aujourd'hui d'un planning plus qu'allégé car je suis depuis hier soir et cet après-midi disponible pour mon blog à temps plein et surtout à temps plein sur mes projets d'avenir et mon auto-formation en responsive. Pourquoi attendre que Pôle Emploi me prenne sous son aile... autant, avoir des lectures constructives et aller de l'avant même les larmes coulent encore.

12 ans et plus sur un projet, forcement cela ne va couler de source avant de tourner la page. On a mis enormement d'énergie, de motivation dans ce projet... et cela finit en un souffle court.

Si vous le permettez, je vais prendre un peu de temps pour éclaircir mes idées et définir mes projets (et faire les démarches) à venir. Et je reviens prochainement avec du tricot, de la couture et plus ;)

J'ai commandé 2 livres intéressants sur le web design responsive (voir la photo).
Le responsive permet de voir un site web sur votre tablette ou sur votre téléphone sans que les éléments (images ou textes) soient coupés ou déformés. Le (code = langage informatique caché derrière les images) responsive permet de déplacer les images et textes d'un grand format à un petit et inversement selon la taille des écrans sur lesquels vous consultez les sites web... Le responsive, c'est malin... mais cela demande pas mal de réflexion et du boulot derrière pour permettre au site de s'afficher ainsi.

Comme mon métier a évolué, je me mets à niveau pour suivre les dernières technologies et méthodes de designer un site.
Et on peut être responsive et responsable : un site bien pensé (et peu lourd techniquement) peut ainsi perdurer et ne pas laisser d'empreinte trop prégnante sur le réseau.
(Vous trouvez cela bien compliqué... et encore je ne vous parle pas des lignes de code CSS3 et HTML5 sinon les cheveux vous pousseraient à l'intérieur du crâne ;)

A très bientôt...
Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa, #Newsletters, #Autour du Net…

Repost0

Publié le 6 Janvier 2018

Ces derniers jours sont éprouvants car nous avons perdu plusieurs proches de la famille en l'espace de 14 jours. Nos âmes sont non seulement attristées mais nos coeurs sont meurtris.
J'ai pris quelques jours pour m'isoler car malheureusement beaucoup de personnes n'ont pas la délicatesse de comprendre et de respecter notre peine. J'ai entendu beaucoup de choses qui m'ont blessée... je devais fermer mes comptes sur les réseaux... et j'hésitais. C'est chose faite depuis quelques jours même s'ils sont toujours visibles pour le moment.

 


Casper était bien malade et nous avons dû le laisser partir rejoindre son petit frère Donny.
Une peine supplémentaire.

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa

Repost0

Publié le 6 Décembre 2017

Depuis quelques jours, j'ai entrepris de réaliser une partie de ma généalogie et je bloque sur une idée essentielle... redonner vie à un combattant de 1914-1918 : mon arrière-grand-père maternel, mort de ses blessures peu après la fin de la guerre et que ma grand-mère n'aura vue qu'une fois sur son lit de mort lorsqu'elle avait 3 ans.
De son histoire, on n'a su peu de choses... à cette époque, on ne parlait pas de cela... et ma grand-mère n'a pas connu son père ou juste par sa mère (décédée alors que ma grand-mère sortait de l'enfance).
Qui était-il ? Quel fut son parcours lors de ces années de guerre ? Où est-il mort, de quoi... qu'est-il devenu ? A quoi ressemblait-il ?

Ce chemin de recherche... de quête d'une identité familiale a commencé voici peu et déjà j'ai collecté des informations, des liens très utiles pour la recherche d'un soldat de 1914-1918.
Concernant les photographies, ce sont souvent les familles qui les conservent parmi leurs effets personnels (malheureusement tout fut perdu avec les brouilles et décès d'ascendants).
Pensez à demander aux grands-parents ou anciens voisins si ils ont des noms de personnes à vous donner, des informations... ou même à rechercher dans les cartes postales de l'époque.

Chacun peut participer pour conserver les informations !
Si vous avez des photos de soldats, pensez à les numériser, à donner toutes les informations que vous avez sur les sites qui collectent des renseignements sur les soldats de la Grande Guerre... avant qu'ils ne soient plus... faute d'avoir été recensés ou numérisés pour la postérité.
Pour qu'ils ne soient pas en plus oubliés alors qu'ils ont donnés leurs vies pour les futures générations.

Comment démarrer sa recherche ?
Des sites gouvernementaux existent et malheureusement tous les soldats ne sont pas recensés ou sous des prénoms approximatifs qui rendent difficile la recherche.

A savoir : le nom et tous les prénoms sont importants
Il faut savoir qu'avant, les recensements étaient sujets à des fautes d'orthographe (ainsi un Arthur devient Arthure... et j'en passe), sans parler que la plupart du temps les soldats figurent sous le 2ème prénom de leur état civil.
Parce que le 1er était souvent celui du père ou d'un ascendant... on prenait le 2ème ou 3ème prénom comme celui d'usage dans la vie courante et lors de l'inscription à l'armée ou pour un mariage on choisissait ce prénom d'usage et non celui de l'état civil. Pratique pour les recherches... ainsi mon Salomon devient Charles sur le monument (et bien sûr, il y a un Charles mort au combat mais en Belgique et né pas loin) : histoire de simplifier la recherche.

 


Rechercher un ancien soldat mort au combat

Etape 1 : vérifier les données recueillies par l'Etat
On fouille le site web pour chercher si notre soldat est bien dans la liste officielle ou si il est oublié pour le moment et donc si notre quête sera facilité ou non.

base des morts pour la France de la Première Guerre Mondiale

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/base_morts_pour_la_france_premiere_guerre/


base des morts de 1939-1945

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/militaires_decedes_seconde_guerre_mondiale/

Sur le site suivant, on peut trouver des informations : 
​​​​​​​http://www.francegenweb.org/b1914-1918/
Soit on recherche par le nom et prénom, soit en choisit le régiment et l'arme (infanterie, etc).

Et même trouver le parcours des régiments :
http://www.chtimiste.com/regiments/territoriale1-50.htm
Mais là, c'est une version personnelle des faits car je suis arrivée une fois sur un lien me donnant accès au livret militaire retraçant jour après jour ce qui se passait pour le régiment (entre autre le 87ème RI).

Ou tester la méthode suivante (que je viens de trouver) :
http://combattant.14-18.pagesperso-orange.fr/pasapas.html

Etape 2 : la famille
On collecte le plus d'informations auprès de la famille... si on le peut.
Si vous avez un arbre généalogique cela peut aider afin de vérifier si le soldat fait bien partie de la famille car les homonymes sont nombreux.

Etape 3 : les lieux de sépultures ou monuments
On fait le tour des monuments aux morts de la ville et des villages alentour car à l'époque heureusement, les familles ne bougeaient que sur quelques villages ou villes.
Il existe des sites ou lieux qui évitent de voyager pour découvrir les noms sur les monuments.

liste communes et mémorial

http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/com_insee_liste2m.php?depart=$dpt&chercher=lister

liste des sépultures

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/sepultures_guerre/


liste des nécropoles

http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/liste_necropoles.php

A noter : s'inscrire à un site de généalogie type Geneanet (en gratuit) peut aider à trouver des listes d'états civils ou mariages par villes ou villages. Cela aide pour vérifier les dates avec celle des soldats.

Etape 4 : lire les informations et les décrypter
Obtenir une fiche est une belle chose mais savoir la lire ou se servir des quelques informations données pour obtenir plus de données sur le soldat, son régiment, sa date de décès... son lieu de sépulture est une chose moins aisée.

Exemple de nom trouvé au hasard :
 

En ce qui concerne ma recherche :
Aujourd'hui, j'en suis au point de connaitre le régiment, les dates, la raison du décès et le lieu mais je n'ai pas encore identifié la date de sa capture par les troupes allemandes ni pourquoi et où il fut prisonnier. Je sais qu'il a contracté sa maladie lors de sa captivité en Allemagne. Mais les camps de prisonniers furent nombreux et je dois encore charger les listes de noms et retrouver mon ancêtre parmi les milliers de noms.

Avec le lien de Mémoires des hommes :
vous trouvez une liste de noms, puis vous cliquez sur les pictos page (pour la fiche texte) ou oeil (pour avoir la fiche ci-dessous)
Cela vous donne des informations très utiles.
 



Etape 5 : enrichir les données
Depuis quelques jours, comme je trouve des informations, j'en profite pour enrichir des fiches d'autres soldats afin d'aider d'autres personnes qui rechercheraient des informations.
Je me limite à mes faibles connaissances, trouver une fiche déclarant que le soldat est Mort pour la France, avec le nom du régiment et parfois ses dates de naissance, mort, raison du décès.
On peut aussi profiter d'une visite dans un cimetière ou à un monument pour faire des photos et les numériser pour les poster sur le site geneanet. Certaines tombes deviennent illisibles ou sont vouées à disparaitre et les informations aussi... donc cela permet de conserver une trace de ces sépultures et surtout de ces personnes qui ont peut être encore une personne proche ou éloignée de leur famille (les recherchant).

---

Tout cela pour dire que oui, c'est compliqué de se repérer au début et que même après quelques jours, je patauge un peu dans la recherche car les informations peuvent aussi bien venir de forums que de blogs ou sites personnels. Et il faut trier pour trouver les liens utiles.
Je vous ai donné les plus fiables ou utiles pour vos recherches.
Avec mémorialgenweb, on a parfois une liste de noms et des icônes : une page texte qui donne un petit encart d'informations avec dates de naissance et décès, côte source à retenir... et aussi une icône/picto oeil (en cliquant dessus, on ouvre une fenêtre d'écran qui affiche une copie de l'acte de registre de décès avec toutes les informations dessus) qu'il faut télécharger pour conserver.

Mon objectif... j'aimerais pour le 2 décembre 2018, soit le centenaire de la mort de mon grand-père, offrir plus d'informations à ma maman sur son grand-père et aussi remplir la fiche d'information de son monument aux morts afin que les jeunes générations suivantes puissent relier ce nom à demi effacé à autre chose qu'une image vieillotte dans un livre d'histoire... ces hommes sont mort à l'ennemi soit au combat soit de leurs blessures... ils avaient des familles, des enfants, des parents... ils avaient une vie dans la ville ou le village que l'on habite. Cela pourrait être nous, notre frère, notre père... notre enfant.

Ce ne sont pas que des noms de personnes oubliées qu'on célèbre à la va-vite un jour férié.
Beaucoup d'enfants n'ont pas connus leurs pères ou ne l'ont pas revus, combien d'épouses, de mères ont attendu... en vain.
Si je peux renseigner un peu plus la fiche de mon aïeul, je me dis que mon passage n'aura pas été inutile.

Je pense avoir encore des tas de liens à trouver ou d'informations à décrypter mais au moins cela avance peu à peu.

Je comprends que ce post n'intéressera peut-être pas tout le monde mais j'espère que les liens mis à disposition pourront aider quelques personnes dans leurs recherches.

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa, #Newsletters, #Coups de coeur

Repost0

Publié le 14 Mai 2017

Hygge attitude chez Alfafa


Que n'avez-vous trop entendu parler de hygge ces dernières semaines... vous savez l'art de cultiver la slow attitude ou l'art d'apprendre à profiter des petits plaisirs de la vie au lieu de courir partout ;)

En clair, si vous aimez les petits moments cocoons, vous étiez follement tendance ou en avance sur la tendance ^^ mais oui, je plaisante mais franchement... on aime tous se lover sous un plaid avec un thé ou un chocolat chaud pour lire un polar.
Laissons les autres courir... penser à leur folle ambition en faisant du "présenteisme" et clamer partout combien ils ont bossé dur même le week-end... enfin passons. Nous, on "hygge" quoi.

Sans rire, cette fois... je vous dit pourquoi je ne vous écris plus beaucoup ces derniers temps.


L'art de cultiver son esprit sain dans un corps sain.

Côté alimentation :
Je suis veggie presque vegan (presque car j'aime tricoter la laine ce qui est incompatible avec le veganisme) depuis 40 ans. Oui, je suis une "vieille" en somme ;) car j'ai commencé tôt à dire "non". Pourquoi se forcer à manger ce que l'on n'aime pas... par chance, ma famille m'a laissé libre de mes choix sans me critiquer. Merci à eux car combien de personnes ont l'esprit assez large pour accepter des avis divergeants.

Je ne cuisine pas trop de nouveautés : je reste avec mes recettes classiques... je ne fais plus que une soupe, la même : épinards-carottes-lentilles (un peu comme celle-ci)... que j'adore en version pas trop épaisse, même froide.
Mes petits déjeuners quand j'ai le temps : overnight chia et fruits (décongelés l'hiver, frais dès le printemps). Fraises et myrtilles mes favoris.

Côté forme :
Je marchais pas mal mais mon talon me faisait mal et donc vu le froid et le mauvais temps : j'ai décidé de trouver une alternative pour continuer à m'entrainer pour la randonnée... mais au chaud et au sec.

Je me suis inscrite en salle de sport il y a 2 mois :
Afin de surveiller mon cardio (car j'ai fais de la tachycardie il y a 10 ans et on ne rajeunit pas) et ma gestion du souffle (je fais de l'apnée du sommeil et le sport m'a aidé à trouver un peu d'équilibre)... je travaille mon endurance.
J'ai pris pas mal en masse musculaire car j'allie le cardio à la musculation : à marcher, on ne muscle que le bas et mon dos avait besoin d'un renforcement.
Les plus
- J'y gagne des jambes en béton, lissées comme jamais...
- Un dos plus fort et moins douloureux.
- J'ai même réussi à renforcer mes chevilles qui me font moins mal.
- Je suis plus tonique
- souffle et endurance renforcés
- Moins de soucis pour respirer la nuit (apnée du sommeil atténuée)
- Je dors mieux (sommeil profond plus long et plus fréquent que le sommeil léger)
- Silhouette plus harmonieuse
- Affinement de la silhouette malgré la musculation
Les moins
- Cela prend du temps car il faut être régulier
- Surveiller son alimentation et son hydratation pour ne pas avoir de courbatures
- La musculation a mauvaise presse mais je vous assure qu'on ne devient pas Musclor en faisant quelques minutes d'exercices de temps en temps au contraire on est moins flasque qu'en faisant du cardio seulement.

Au final, je ne regrette pas mon inscription même si elle m'a paru chère au début...
Je passe mon stress en me défoulant après le travail et j'avance dans mon objectif randonnée.

Aux dires de mes collègues, j'ai l'air d'avoir perdu du poids... ce qui est faux car j'ai pris du poids en fait... normal, le muscle pèse plus lourd que le gras. Mais oui, je me suis affinée de pas mal par endroits sans avoir à faire de régime... je continue mon alimentation vegan mais je fais attention à consommer plus de protéines pour subvenir aux dépenses énergétiques les jours où je fais du sport et surtout je tente de m'hydrater plus sérieusement.

J'avais hésité à suivre un programme coaching mais depuis une dizaine de jours que je le suis... je vois les progrès. Le coach m'a prescrit du cardio en intensif et j'alterne les exercices avec de la musculation ainsi la partie travaillée se repose un peu pendant que je travaille mes petits bras mollassons ou mon dos. 
Mes articulations sont moins douloureuses et je récupère plus vite ce qui me fait plaisir... même après 2h d'exercices, je n'ai pas de courbatures, juste des raideurs qui ne durent pas longtemps. Juste un peu de gel d'arnica parfois ou de l'homéopathie (Arnica montana 9CH, 4 granules... 1 granule par heure soit 4 fois) pour éviter les douleurs quand j'ai forcé.

Dans le club, nous avons des dames très motivées de 62 et 77 ans et je vous assure qu'elles font du cardio et de la musculation en débutante certes mais avec pas mal d'énergie. (Si comme moi, ou comme ces dames, vous hésitez... renseignez-vous près de chez vous et choisissez une salle de sport avec un coach qui vous établira un programme personnalisé - sans frais supplémentaires - et pourra vous suivre dans vos évolutions).

Côté hygge :
J'ai délaissé les réseaux (et cela m'est facile) et la télé (à part mes séries favorites) pour la lecture. Souvent, j'ai des périodes lectures qui durent un moment et tous les livres y passent de l'art, à la psycho, au naturel en passant par l'ethnologie ou les polars.
 

Lectures du moment


Lecture du moment : Le hibou de Samuel Bjork

"Je voyage seule" est le premier opus de Samuel Bjork. L'enquête menée par Holger Munch avec l'aide de Mia Kruger (une sorte de mentaliste) sur les disparitions et meurtres de fillettes de 6 ans.
"Le hibou" est la suite ou presque... car cela se passe 6 mois après le livre précédent.
Munch est toujours inspecteur et Mia a été mise de côté pour passer un test pyschologique tout en refaisant une santé. Mais l'actualité va les remettre sur la piste d'un tueur...

Les personnages sont attachants et on espère avoir un 3ème livre bientôt pour les retrouver.

Comme vous le voyez, j'ai un autre livre en attente... cette fois, une enquête du côté du samii (les éleveurs lapons de rennes).


Et quoi d'autre ?

Je fais quelques tests de produits vegans en ce moment et si cela est concluant, je vous ferais un retour sur les produits.
Sinon, je profite des rares moments de calme pour me reposer... car je suis dans une année sans congés - j'ai été embauchée en juillet donc... je dois attendre septembre - et je suis un peu épuisée entre le renforcement musculaire et le boulot.

Mes petits plaisirs : croquer des fraises avec ou crème de coco, mon chia coco et fruits du matin le week-end, le thé vert matcha ou thé vert mandarine de Léa Nature, le jus d'épinards (une passion les épinards en soupe ou jus), le zeste de jus de citron dans ma bouteille d'eau au bureau, ma chicorée d'épeautre au sirop d'agave, mes orchidées, mes pelargoniums... m'oxygéner, marcher... je déjeune dehors qu'il pleuve, gêle ou pas.

Ce qui me déplait : les soupirs d'exaspération quand je m'exprime, que l'on parle de ma vie hors boulot pendant le boulot, que l'on cherche à m'imposer des choses qui me sont contraires, les réseaux sociaux, les émissions télés, le manque de tolérance, l'ingérance dans la vie privée et mon planning de vie personnelle, parler boulot hors de mon temps de travail (genre ma pause déjeuner déjà assez courte)... et d'autres choses que j'ai oublié ;)

Désolé pas de tricot pour le moment : je suis dans ma pause de l'année mais l'envie commence à me tarauder et je pense reprendre bientôt.

Je retourne profiter de mon dimanche car j'ai aqua-poney prévu dans quelques minutes : bon courage pour la semaine.

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa, #Lecture : Un livre sinon rien !

Repost0

Publié le 16 Novembre 2016

Pour celles qui me connaissent et me suivent... je suis végétarienne (j'ai du mal à me dire vegan même si mon style de vie s'en approche beaucoup). Souvent, je lis des articles ou titres de magazines ou de blogs qui me font grincer des dents... mais je ne dis rien. Chacun a son point de vue et j'évite de donner le mien. Mais parfois, je sature... car dernièrement, je ne supporte plus de déjeuner en collectivité sous peine de me "manger" des remarques sur tout et rien.


Depuis plus de 40 ans, je suis veggie !
Et cela fait autant d'années de conneries à entendre... et c'est long. C'est lassant. C'est usant et horripilant tant d'intolérance et de bêtise.

"Tu fais ça pour ci... tu fais ça pour ça..." "Maque-brun" et autres joyeusetés... tout aussi blessantes qu'importunes qui font qu'au fil des années. On se retrouve à devoir justifier du fait qu'on ne mange pas de viande, de devoir se justifier de ses choix éthiques et autres... au lieu de déjeuner en paix comme on le souhaiterait.

J'ai résolu d'éviter toute invitation, toute sortie au restaurant avec des connaissances pour éviter les sempiternels commentaires déplacés sur le choix de mes repas ou aliments et aussi pour éviter de se retrouver dans un restaurant spécialisé en viandes alors qu'on a précisé ne pas en manger (cela m'est arrivé pour mon repas d'embauche il y a 18 ans... c'était bien la peine d'avoir demandé nos préférences alimentaires... je n'ai rien coûté à l'entreprise... ils ne mettaient même pas une feuille de salade en présentation).

Manger en paix !
Imaginez un instant qu'à chaque repas, on fasse tout un discours sur le contenu de votre assiette, sur le fait de ne pas manger de viande ceci cela... et j'en passe. Que violemment parfois, on vous demande de vous justifier, qu'on vous critique vertement alors que vous ne demandez rien à personne.
Vous en viendriez à détester aller déjeuner en collectivité. Ce fut mon cas depuis toute jeune et cela continue encore. 
Qu'on me laisse manger en paix... est-ce que je vous fais remarquer le taux de gras et de cochonneries dans votre plat qui baigne dans la sauce ? Non, je vous laisse manger comme vous l'aimez... j'aimerais qu'on fasse de même pour moi.

Dernièrement, un de mes collègues m'a dit... "tu es la seule végétarienne que je connais à ne pas casser les pieds aux autres". Comprenez, que je ne fais aucune remarque sur ce que mangent les autres ni ne cherche à faire changer les gens de mode d'alimentation.
Alors, j'en connais qui auraient mal pris la remarque... mais cela m'a fait plaisir de sa part car il a saisi ma philosophie de vie et c'est suffisamment rare pour être souligné.

Que chacun fasse comme il le désire tout en respectant les choix des autres telle est ma vision.

Trop souvent et cela quelque soit son choix alimentaire, on se permet de juger, critiquer les autres... mais chacun vit son parcours comme il le souhaite et à son rythme... car c'est un choix de vie essentiellement. Cela doit vous correspondre intérieurement. C'est une démarche parfois de réflexion, d'écoute de soi et de ses besoins. Revenir à l'essentiel pour se sentir bien.

Pourquoi suis-je veggie...
J'ai choisi ce mode d'alimentation à la base et cela très jeune car je n'aime pas la texture de la viande ni son goût... c'était une torture en colonie de vacances de ne pas avoir le droit de sortir de table tant que l'on avait pas mangé sa "semelle" de viande !
De cette époque est venue ma décision : désormais je ne mangerais que ce que j'aurais décidé moi et pas les autres ! Nul ne doit forcer quelqu'un à manger ce qu'il déteste.

Ma famille proche, ne m'a jamais jugé ni critiqué. Ils m'ont laissé faire mes choix.
J'ai eu cette chance que d'avoir des parents intelligents qui m'apprennent que respecter l'autre est important. Etre différent n'est pas une tare, mais une force. 
J'ai choisi jeune de cuisiner pour moi car si on mange différemment, on doit donc faire ses repas soi-même.

Je ne prône rien... je ne revendique rien. Je fais juste part de mon parcours de végétarienne... oui je ne mange pas de viande, oui cela m'écoeure toutes les maltraitances animales... mais je ne jetterais pas la pierre à ceux qui sont "carnivores" car c'est leur choix de vie.

Un paradoxe... culinaire.
Cuisiner m'a rendu très critique sur la qualité des aliments, sur leur cuisson et association... ainsi je ne supporte pas des aliments baignant dans de la sauce ou du jus. Ainsi la margarine, l'huile de coco pour la cuisson ne me servent quasiment pas.

Tout doit être doré (à sec)... même mon tofu cuit à sec. Ce qui est couvert de sauce, est suspect pour moi... la sauce dans les plats industriels sert à masquer les aliments de moindre qualité.
Ce qui est bon, se suffit à lui-même. Plus le temps passe et plus je cuisine simple : en recherche de saveurs avant tout. Je n'ai ni sel ni poivre chez moi... juste une tonne d'herbes condimentaires et d'épices variés qui remplacent sans aucun souci le sel (personnellement, le thym remplace le sel dans mes plats).

J'ai une autre manie : mes plats doivent être colorés. Les légumes aident bien. On mixe les carottes de couleurs différentes, les pois, les fèves, les tomates... Et mes soupes doivent être monochromes : 1 couleur seulement. Je n'aime pas les soupes avec des morceaux et des couleurs fadasses indéfinies... 1 couleur gaie : jaune (carottes jaunes, maïs, poivrons), orange (potiron, carotte), verte (pois cassés, épinards) pour donner envie de manger.

Devenir veggie en 10 jours... mais bien sûr !
C'est un parcours de vie, de choix et surtout de connaissance... car il faut s'informer pour apprendre comment équilibrer ses repas pour apporter des protéines entre autre.

Alors, dire qu'en 10 jours tout a tout saisi... je n'y crois pas. Et ça me fait grincer des dents.

Oui, c'est plus simple aujourd'hui de devenir veggie.
Les plats végétariens déjà cuisinés sont vendus en commerce... on trouve plein d'aliments variés dont des céréales et du tofu.

Mais dans les années 70 ou 80... à part les "hippies" comme on les appelait et quelques commerces peu séducteurs qui vendaient des plantes pour mincir et des fromages de chèvre... eh bien, on ne trouvait pas grand chose et c'était à prix d'or. Le bio, n'était encore qu'une lueur lointaine... personne n'en parlait. Quand au tofu... inconnu au bataillon. Personne ne mangeait "sans viande" autour de moi et donc personne ne pouvait me guider... pas d'ouvrages accessibles à une jeune fille... donc on improvise comme on peut avec ce qui existe comme aliments de base.

Dans les décennies suivantes... nous étions les parias, les mange-merdes comme on nous appelait... ceux qui ne mangent rien et chipotent... Aux repas de famille, tu finissais le ventre vide car en dehors des charcuteries et viandes, la verdure ne servait qu'à décorer... quand aux céréales c'était pour les poulets.

Côté lecture et informations... hormis les rares boutiques d'illuminés du bio qui attiraient les foules avec des cours de yoga... eh bien... on ne savait pas grand chose. Résultat, on se débrouillait comme on pouvait car souvent cela coûtait cher d'obtenir des produits bio et des produits pour éviter les carences... quand aux laits végétaux, il ne fallait pas trop y penser... ils étaient difficiles à trouver.

Et un jour, internet vit le jour !
L'information venue des pays anglo-saxons nous a bien aidé. Certes les photos de plats étaient moches (sombres, peu ragoûtantes) et me semblaient pas très glamours. On avançait à l'aveuglette en suivant les recettes et par chance, ils ne présentaient que des aliments classiques... pas comme aujourd'hui.

Mais avec les années 2000, j'ai pu enfin faire mon shopping en ligne ou en Biocoop.
A moi les céréales pour agrémenter les plats. Fini le règne de la patate et des féculents. Le millet, le quinoa venaient à mon secours. La renaissance des papilles était venue.

L'ère de la surenchère de produits "mode" à dénicher (le kale voici quelques années, les superfoods avec l'açaï, le cranberry, la grenade...) a commencé... à qui inventera la recette la plus bobo. Cela devient chic d'être veggie et bon si on hésite on se fera flexitarien (un jour veggie, un jour viande).

Chic, bobo ou pas... à chacun sa motivation.
Si cela peut faire découvrir des façons de cuisiner différentes et amener certains à repenser leur façon de consommer. Moins de viande, plus de céréales et légumes... pourquoi pas.
Avec la fin de la seconde guerre, la consommation de viande a augmenté et nous avons changé nos habitudes de consommation : nous apportons des aliments raffinés (comprenez industriels) avec des produits que notre organisme a du mal à destocker et à drainer. Trop de gras et de sucre aussi que l'organisme peine à assimiler.

Peu savent encore cuisiner les petits plats traditionnels... on a tous peu de temps et on consomme "fast" et rapide. Avec le végétarisme, on redécouvre les aliments de base et on apprend à cuisiner en préservant les vitamines et les saveurs. On réapprend à s'approprier des recettes oubliées, des légumes aussi... cela prend du temps l'air de rien. Mais quel plaisir de savoir ce que l'on consomme !

40 ans à apprendre...
Valérie Cupillard, Marie Chioca, Ella Woodward et j'en passe nous ont ouvert les voies de la délectation culinaire végétarienne, vegan et sans gluten.
J'ai eu le plaisir de tester les recettes de blogueuses comme Melle Pigut, Pascale Stretti... et j'en oublie.
Je continue de m'informer sur les aliments, sur les associations, sur les saveurs... car on ne sait pas tout en 10 jours. La cuisine évolue, notre savoir également.

Ainsi, bien que je cuisinais sans gluten de temps en temps par plaisir...
J'ai choisi depuis 3 semaines de ne cuisiner sans gluten et cela a changé déjà une part de ma santé. J'ai beaucoup lu avant de me lancer... et surtout je suis suivie par une diététicienne qui est informée sur le sans gluten, ainsi je sais si je fais les bons accords.
En tant que végétarienne, le passage n'est pas si compliqué qu'on le pense... il faut juste revoir certaines céréales et les mettre de côté. Je grignote plus de fruits secs (ce n'est pas incompatible avec une perte de poids) et de fruits.
Côté améliorations :
Je me sent moins ballonnée, moins lourde, moins fatiguée, j'ai gagné en énergie, je récupére plus vite, le poids baisse un peu et j'ai moins mal aux articulations (je souffre d'arthrose). Les migraines persistent encore (elles sont moins fortes) mais il faut du temps pour voir les effets de façon plus générale.

Petite note : j'ai stoppé le mode d'alimentation sans gluten après plus de 3 mois d'expérience "heureuse" mais compliquée. Je vous explique cela :
Je suis quasiment vegan (j'aime tricoter la laine donc je ne suis pas vegan encore) et manger au dehors le midi faute de cafétéria cela devenait un peu le parcours du combattant.
Près du travail, on a une boutique So Good qui propose 1 seul menu végétarien sans gluten (quinoa et légumes au lait de coco, excellent mais succinct... on a faim 2 heures après) que les gentilles petites demoiselles de Wasquehal ont gentiment mis à la carte tous les jours pour me faire plaisir d'autant que l'une d'elle mange aussi sans gluten.
Parfois, je vais croquer un sandwich au fromage (pas du fauxmage, ils n'en font pas encore au supermarché) donc impasse sur le gluten... je tente de limiter la sortie de route à 1 fois par semaine (moi qui ne mangeait pas de pain cela me manque car j'ai testé toutes les marques de pain sans gluten... autant se passer de pain).
Santé : impeccable, récupération rapide, petit rhume vite enrayé alors que d'ordinaire je passe de la sinusite à la bronchite... rien cette année. Plus de douleurs ni migraines moi qui en avait souvent voir sans arrêt. Forme éclatante, 3 kg perdus. J'avais repris la course... en débutante.
Après 1 mois de reprise d'alimentation avec du gluten.
Constat, les douleurs sont revenues et permanentes depuis 2 semaines... même la nuit. Par chance, les migraines ne sont pas encore revenues donc je vais vite repasser au sans gluten pour voir si les douleurs stoppent à nouveau. Marcher est un exercice pénible et douloureux : genoux et chevilles bloqués et qui me lancent en permanence. Les kilos sont revenus en quelques jours sans manger plus. Je me sent lourde et gênée au niveau du ventre alors qu'avant j'étais agréablement bien.
Je repars donc en ce début mars sur du sans gluten... et rapido. Déjà un kilo reperdu en une semaine sans me restreindre. Les douleurs sont encore là... normal, j'ai zappé la phase detox (jus de citron dans de l'eau le matin, collation chia-fruits-lait vegetal, booster fruits et lait vegetal mixé au goûter).


Si j'avais un conseil à donner.
Que ceux ou celles qui veulent changer de mode d'alimentation pour devenir végétariens... prennent le temps de bien s'informer - quitte à consulter une diététicienne - afin de savoir comment équilibrer les repas. Ce sera mon seul conseil.
Ah si, un second conseil... comprendre que tout le monde ne peut pas forcement faire les mêmes choix.

Le respect pour base...
Je ne pense pas qu'on puisse éveiller les gens et les amener à mieux nous comprendre et à tester nos plats si on leur fait les critiques que nous aimerions ne plus entendre à notre sujet.
La tolérance est essentielle.
J'ai toujours vu mon père préparer les rôtis et viandes devant moi... Cela ne m'attirait pas mais je sais comment on cuisine une viande rien qu'en l'ayant vu faire quand j'étais jeune même si cela ne me sert pas. C'est mon père qui m'a appris indirectement le plaisir d'utiliser les herbes aromatiques et les épices en cuisine.


Alfafa


Si cela intéresse quelqu'un, je peux ajouter des listes d'ouvrages de base pour cuisiner veggie.

- Petit précis pour cuisiner sans produits d'origine animale / de Céline Steen (2013)
  Ce livre explique les différents aliments végétaux qui peuvent remplacer le beurre et autres produits d'origine animale. Une vraie source d'informations. Quelques recettes.

- Cuisinez gourmand sans gluten, sans lait, sans oeuf / de Valérie Cupillard

- Bio, bon, gourmand... / de Valérie Cupillard

- Sans gluten naturellement / de Valérie Cupillard

- Laits et yaourts végétaux / Anne Brunner
  Réaliser son lait d'avoine, d'avoine... ses yaourts de soja, crèmes et chantilly.

- Deliciously Ella / de Ella Woodward
  Recettes sans gluten, sans sucre raffiné, sans lactose
  Présentation des aliments à privilégier, du matériel préconisé, confection de laits végétaux...

Ensuite quelques livres chez Larousse présentent des recettes illustrées très intéressantes qui présentent les aliments utilisés pour chaque recette. Livres à petits prix (moins de 10 euros). Une belle source de renouveau pour nos plats.

Côté blogs :
http://pigut.com/
https://antigonexxi.com/
https://deliciouslyella.com/
http://www.biogourmand.info/

Je vous écrirais des articles tricot prochainement... je lis pas mal d'ouvrages anglo-saxons.

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa

Repost0

Publié le 1 Juin 2014

Le retour des Awards !!!

J'ai été taguée par 2 blogueuses aussi je répondrais à chacune… et désignerait les personnes qui devront à leur tour répondre à mes questions (à la fin de l'article) et à leur tour désigner 11 personnes pour répondre à de nouvelles questions… J'ai un peu peur que mes lectrices fidèles ne connaissent déjà mes réponses ^^

liebster_award.jpg 

 

Pour répondre aux questions de Lau Demoizelle

 

Les 11 questions :

1. Qu'aimes-tu faire pour te détendre?

    Surfer sur internet en regardant la télé, tricoter en regardant la télé, ne rien faire en regardant la nature, regarder des épisodes du Dr Who., One Piece… ou un bon western (un John Wayne) ou un film de Jacques Tati...
 

2. Quelle est la première chose que tu fais dès que tu te réveilles?

   Je me recouche en appuyant sur la sonnerie du téléphone… trop tôt…
 

3. Le dernier film que tu as vu au cinéma?

   Ouh là…. ça date… un dessin animé (j'ai oublié le nom)
 

4. Plutôt jean ou robe?

   Jean !!!
 

5. Ta série télévisée préférée?

   Dr who, Wallander (avec Branagh), Meurtres en sommeil (c'est glauque, c'est anglais j'adore), Sherlock, Hercule Poirot (avec David Suchet), et j'en passe... tout sauf des reality âneries et des jeux idiots...
 

6. Le voyage de tes rêves?

   Il sera imaginaire… pour ne pas être déçue ^-^ Le Temps du Rêve !
 

7. Préfères-tu la montagne ou la mer?

   Je ne suis jamais allée à la montagne et peu au bord de mer… j'aime être au coeur des marais car cela m'apaise...
 

8. As-tu des animaux de compagnie? Si oui, lesquels et combien?

   Actuellement, 2 cavaliers King Charles, ceux de mon frère… on a toujours eu des animaux de compagnie, poissons rouges, canaris, lapin bélier, lapin… hamsters… c'est essentiel !
 

9. Ton sport préféré?

   Sport ???? Qu'est-ce ???? Je marche 2 heures par jour donc cela me suffit amplement ;) même lorsque je n'ai pas à sortir, je vais marcher… un besoin essentiel.
 

10. Tu ne sors jamais de chez toi sans...

   Un sac à main rempli de 10 000 choses essentielles, une écharpe, un bonnet, une veste (même par 40°)...
 

11. Décris toi en 3 mots...

    Naturelle, réfléchie, créative.

 

Pour répondre à Camille de http://lareveriedecamille.blogspot.fr/


1.     Quel serait le dernier repas de votre vie ?

    Aucune idée, je n'ai pas de préférence… mais il sera veggie !
 

2.     Le film qui vous a le plus marqué est ?

    Playtime de Jacques Tati… disons que je continue de découvrir les détails cachés… un pur chef d'oeuvre
 

3.     Quelle est votre activité favorite ?

    Rêver, imaginer, créer...
 

4.     Les 3 destinations de vos rêves ?

   Mon lit, les marais d'Isle, auprès de ceux que j'aime… très terre à terre et accessibles…
 

5.     Plutôt Mojito ou verre de vin ?

     Je suis Badoit, Perrier, Contrex, jus de fruits… laits végétaux
 

6.     La chose dont vous ne vous séparez jamais est ?

     Mon téléphone mais j'ai appris à l'éteindre… parfois.
 

7.     Vous êtes plutôt meuble en kit flambant neuf ou récup ?

    Je fonctionne aux coups de coeur et aux promos… aux meubles qui ne vont pas ensemble et je me fiche de la déco tendance du moment. C'est fonctionnel rien de plus.
 

8.     Quel tableau aimeriez vous avoir au dessus de votre cheminée ?

    Aucun. J'ai fais des études d'histoire de l'art et de design… et je n'accroche jamais rien. L'art est dans la rue, dans le quotidien, dans la nature… (mes artistes favoris, Alberto Giacometti… l'essentiel est l'épurement ! … et au final, le seul, le principal artiste !)
 

9.      Qu’est ce qui vous énerve le plus dans la vie ?

   Tout ou presque… ce que les humains peuvent être stupides ! (moi y compris)
 

10. Vous préférez les dimanches tranquilles à jardiner et lézarder au soleil ou les repas de familles qui s’éternisent jusqu’au soir ?

   Sans hésiter… (voir mes réponses au-dessus pour deviner)
 

11. Qu’elle est la première chose à laquelle vous pensez en vous levant le matin ?

   Lèves-toi… faut aller bosser. 

 

Voilà, j'ai répondu à ces deux charmantes blogueuses et j'espère qu'elles seront ravies de mes réponses ;)

 

Je dois désigner 11 futures victimes (+1) pour le questionnaire :

- Daphné du blog Les créations de la crevette

- Nhu-Lan

- Aurélie de Mavegetable

Letipanda
- Lightfairy
- Kikimilie
- Lilithebanyantree
- Madebystitch
- Fée Clo Bouclette
- Tatatricot
- Hélène de Tousàpoils
et une personne de plus : Sylvin5 de Comme une petite envie


Et voici vos 11 questions !

1/ Quel est votre auteur de livre favori ? (Quel est le style ? policier, romantique, historique...)
2/ Le dessert que vous réalisez les yeux fermés !
3/ L'ouvrage (couture, tricot, bijoux, culinaire) que vous comptez faire bientôt !
4/ Vous préférez les chats ou les chiens ?
5/ Les émissions tv que vous détestez
6/ On vous permet de changer 3 choses chez vous (trait de caractère ou détail physique), qu'est-ce ?
7/ Sur la plage ou à la piscine, vous êtes... 1 pièce ou bikini ?
8/ Quelle est votre définition du mot "Sexy" ?
9/ Vous et le maquillage : au quotidien, pour les évènements, jamais !?
10/ On vous invite à 3 soirées VIP le même soir (un évènement avec une grande marque de laine et Isolda Teague / un évènement couture avec Eléonore Klein de Deer & Doe / un évènement cinéma avec votre star favorite) : où irez-vous ?
11/ George Clooney s'invite à dormir chez vous... Quel sera votre programme ? (pas trop de détails ;)

A bientôt pour la suite... j'aurais à vous montrer un peu de couture, de tricot... au cours du mois de juin !


Alfafa 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa

Repost0

Publié le 1 Novembre 2013

campervan_cushion_knits.jpg

Voici un mois que je prends mon temps pour rêver : certes, mes journées sont assez chargées car j'ai repris le travail et les projets s'enchainent à grande vitesse mais je suis ravie car je fais essentiellement de la création donc mon esprit est tout à trouver des idées, des coloris et réaliser des maquettes qui différent de ce que j'ai déjà fait.

Le tricot a été largement oublié, voire délaissé :)
J'ai à peine commencé un bonnet et trouvé pour excuse d'avoir omis de prendre la pochette avec les aiguilles à torsades pour ne rien faire. Donc en novembre, il me faudra me remuer.
J'ai trouvé un patron tricot (en anglais et payant) super sympa pour réaliser des coussins vintage originaux. 

Ceci dit, j'ai écris un article pour un blog (que vous aimez déjà) et il devrait paraître ce mois-ci... mais chut cela reste entre nous pour le moment !!!
Je dirais juste qu'une aimable personne m'a relue, corrigée et a mis en page l'article pour moi et je la remercie grandement car je l'ai fait patienter un mois pour raisons personnelles (je bullais tout simplement en rentrant chez moi après le boulot... ce n'est même pas une excuse).

Que dire de plus ?
J'ai l'esprit serein depuis le début du mois... j'ai donc accueilli avec facilité une pharyngite, une sinusite et un début de bronchite histoire d'être à plat en 10 jours chrono (et -4kg) en attendant mes quelques jours de congés. Je regonfle la batterie en espérant arriver jusqu'à Noël sans revoir d'angine ou autre.

Je compte faire le grand ménage dans l'appart et j'ai commencé le tri.... euh non pas le stock de laine très imposant ^^ pas encore... pour le moment c'est la garde-robe et je vais sans doute changer quelques éléments déco à moindres frais de façon à redynamiser le mini appart pour un hiver dynamique et optimiste.
A mon avis, vu le stock de laine, je trouverais bien à destocker des pelotes au passage.

Et vous alors ? Déjà dans les projets de Noël ?

Alfafa 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa

Repost0

Publié le 4 Avril 2013

Je suis tagguée par Alysse depuis début mars et Petite Sittelle depuis début avril... c'est cela d'oublier de reprogrammer ses articles en cours. Alors, le "liebster award", qu'est-ce ?
 "Le Liebster Award veut dire "prix du blog aimé" en allemand, c’est donc un prix que l’on remet aux blogs que l’on aime et que l’on veut faire connaitre. C’est un prix destiné à faire reconnaitre les petits blogs et les aider à montrer leurs travaux. Bien sûr, pour accepter le Liebster Award il y a quelque petites règles ! »

hello_alfafa.jpg

 
Voici ces règles que vous devrez respecter si vous êtes choisie:
 
1. Chaque personne doit écrire 11 faits sur soi (Facultatif).
 
2. Répondre aux questions de la personne qui vous a taggé et créer 11 questions destinées aux personnes que vous allez tagger.
 
3. Choisir 11 personnes et mettre un lien vers leur blog dans votre post.
 
4. Les en informer sur leur page.

5. On ne peut pas tagger la personne qui vous a taggé !

 
Donc, je me plie au jeu et vous livre un peu de moi.
 
11 choses sur moi :
   
1- Je suis gauchère
2- Je suis fan de Totoro, One Piece
3- J'adore la laine alpaga !
4- Je vais apprendre à crocheter ... bientôt !
5- Je n'ose plus éditer de patrons tricot, de peur de ne pas être assez précise
6- Je déteste de plus en plus aller sur les réseaux sociaux : les gens y râlent sans cesse, critiquent tout et ne font plus l'effort de dire "bonjour" "merci" "s'il vous plait", à croire que l'éducation n'existe plus !
7- Je n'aime pas finir les projets.
8- Je regrette de ne plus avoir la passion pour les livres.
9- Adore passer des soirées sur Ravelry à rêver !
10- Les choses qui me font hérisser le poil : lire "sa" au lieu de "ça" (une cédille c'est si beau !!!) et de nombreuses autres choses mais ce serait long.
11-  J'écris de plus en plus mal et je n'ai pas de syntaxe correcte... mais "ça" je le sais.


Les questions auxquelles, les personnes choisies, vont répondre :

1. Tu es fan de ... (ton designer tricot, ton prof de sport, ton concierge... tu es libre)
 
2. Quel ouvrage (livre, tricot, crochet) emporterait-tu avec toi en voyage pour un mois ?
 
3. Si tu étais un animal tu serais…
 
4. As-tu déjà réalisé un tuto trouvé sur un blog, racontes-nous... réussi ou pas ?
 
5. La pire émission TV... celle que tu ne regarderais jamais.
 
6. Le cadeau que tu aimerais le plus recevoir !
 
7. Dingue de sport... ou pas. (Tu aimes regarder, ou en faire)

8. Tu as gagné une place pour tourner dans un épisode de ton feuilleton préféré (quel rôle et émission choisirais-tu ?)
 
9. C’est quoi ton livre préféré?

10. Tu as surement une petite citation favorite?

11. Thé ou café ?
 
 
Les 11 questions d'Alysse :

1- Pourquoi as-tu ouvert ton blog ?
A/ pour tester, je devais créer un blog pour le travail et je ne voyais pas comment cela fonctionnait techniquement.
B/ le blog a plu aux lecteurs, j'ai continué… par plaisir aussi, pour partager.

2- Pourquoi ce pseudo ?
Une petite herbe malicieuse, une mauvaise herbe, une plante bourrée de vitamines !
Et surtout, le souvenir d'un personnage de Autobus à Impérial… il fallait bien trouver un pseudo !

3- Quelle est la création dont tu es la plus fière ?
Euh…
N'ayant pas d'enfant, je dirais "être une femme libre, indépendante", je me suis construite seule.
Sinon mon travail (la création sur internet), mon blog. Réussir un peu des petites choses de mes mains.

4- Le meilleur artiste que tu aies vu sur scène ?
J'en ai vu peu… Maguy Marin (chorégraphe, danse moderne), Jean-François Balmer (j'étais au 1er rang)
Sinon j'aurais adoré voir (de près) : Samuel Beckett (chorégraphe et metteur en scène du langage), Raymond Devos (poète des mots), Mickaël Lonsdale..
.

5- Un cliché que tu ne supportes pas ?
Ma tête en photo depuis 10 ans. Dire qu'avant, je n'aimais pas non plus.

6- Ton plat favori ?

Des légumes, des fruits, des céréales… rien de spécial.
Un mochi ?

7- A quelle époque aurais-tu aimé vivre ?

Une époque où les femmes sont libres et où on ne les prends pas pour des demeurées… Une époque où les gens se respecteraient et prendraient soin de leur planète sans en faire une poubelle. Une époque où on saurait préserver les énergies sans gaspiller. Ça y est, je sort l'étendard de la Révolte ;) ... j'arrête là le speech.

8- Quel est le challenge que tu aimerais te lancer (créatif ou autre) ?

Je me lance des challenges sans arrêt : au travail, à la maison…
Apprendre à mieux tricoter : des efforts sont faits chaque année grâce à Ravelry et aux groupes d'entre-aide.
Apprendre les bases du crochet : il faut que je m'y mette.
Je file la laine mieux qu'aux débuts mais pas assez souvent.

9- Qu'est-ce que tu ne changerais pour rien au monde dans ta vie ?

Ma famille, mes bébés (2 adorables Cavaliers King Charles qui sont à mon frère et que je vois trop peu)

10- Au contraire, quelle est la chose que tu aimerais changer dans ta vie ?

Avoir "eu la chance d'avoir" des enfants... Avoir une maison avec un jardin pour avoir des animaux et vivre au sein de la nature. Avoir été moins raisonnable et avoir plus tapé du poing.

11- La ville, la région ou le pays que tu rêverais de visiter (ou dont tu rêvais et que tu as pu visiter) ?

En gagnant au loto, l'Australie, le Japon. Je suis fan d'art Aborigène et de Totoro.


Les 11 questions de Petite Sittelle :

1. Quel a été l’élément déclencheur pour créer ton blog
La curiosité. La bétise ensuite car je me suis laissée prendre... et j'ai osé croire un moment que je pourrais apporter quelque chose aux autres. Être un élément moteur alors que je ne suis que moi-même.

2. Qu’est-ce qui te fait rêver ? Qu’est-ce qui te transporte ?
Je me le demande souvent... parfois rien. Parfois, je me motive avec des projets tricot pour dire d'avancer... de faire quelque chose de positif, de créatif. Créer... c'est comme respirer. C'est essentiel ! Quoi qu'on fasse.

3. Si tu étais un lieu, tu serais…
Un marais. Une réserve naturelle. Lieu de vie. Sauvage. Naturel. Indompté. Source de tout.

4. D’où te vient l’inspiration ?
Des blogs connus ou débutants : tous ont leur intérêt !
De Ravelry, de la rue, du pull de la fille devant moi dans la rue... de l'imper "made in china" que porte la demoiselle qui va bosser chez la grosse enseigne française de mode... d'un détail... souvent je suis du regard une personne juste pour découvrir comment est fait un vêtement.

5. Quel est ton livre coup de cœur ?
Tous ceux qui tombent de Samuel Beckett. Si vous n'en lisez qu'un de ce "maître", lisez celui-ci.

6. Quelle est la qualité que tu préfères chez les autres ?
Qu'ils acceptent les différences et sachent la "fermer" pour ne pas critiquer les autres !
(je dis cela mais j'accepte de moins en moins les écarts des autres : zéro tolérance désormais... avec l'âge on devient exigeant et con... sans doute ;)

7. A quel époque aimerais-tu vivre ?
Celle où les gens seraient moins cons. Quelle époque est-ce ? Je pense qu'on détruit notre environnement et qu'on vivra dans nos déchets sans savoir rien faire d'autre que de dépendre de tout (confort, argent...) avant d'arriver à une époque de Raison. (je vous avais dit que vous alliez être surpris de mes idées)

8. Si tu pouvais faire un vœu, qui souhaiterais-tu rencontrer ?
Personne de connu... mais avoir la certitude qu'après on puisse revoir ses proches disparus dont mon papa. (3 décès en un an... dont un la semaine dernière, je pense que cela joue dans ma réponse)

9. Quelle est ta plus grande fierté ?
Aucune. On doit se garder de s'enorguellir de peur d'avoir la grosse tête et devenir pédant.
Avoir juste conscience de ce que l'on est vraiment et de ce que l'on sait faire.

10. Un talent que tu aimerais avoir.
Les avoir tous.

11. Quelle est pour toi la matière la plus noble ?
L'alpaga. Mais toutes les matières sont nobles. C'est juste que l'on a des préférences.
Un jour, j'aimerais tester le qiviut (mais trop cher pour moi), le chanvre, le bananier... et j'en passe.

 
Et les onze nominées sont :
1 - Salsamelie
2 - Tata Tricot
3 - AurAuKiwi
4 - Izzie Knits (c'était avant qu'elle ne soit choisie)
5 - Manael Création
6 - Dreiss
7 - Fée des étoiles
8 - Kikimilie
9 - Cec Kawaii
10 - Lau Mademoiselle
11 - Light Fairy
Vous n'êtes pas obligées de répondre à mes questions, chacun est libre.

Voilà... vous en savez plus.

Alfafa 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa

Repost0