newsletters

Publié le 3 Septembre 2015

De nombreuses choses font que je me suis éloignée de la toile (le net, les réseaux). Mais c'est surtout à cause du changement de ton sur les réseaux !

Voici quelques années, émergeait les réseaux sociaux… bons enfants, on y rencontrait des amies qui bloquaient, qui échangeaient conseils et aide avec naturel et gentillesse. On aimait y discuter… y passer des heures à prendre des nouvelles des autres. C'était enrichissant.


Aujourd'hui, qui n'a pas de compte facebook ou twitter ? Google, plus personne ne semble s'en rappeler.

Aujourd'hui, on se tire dans les pattes, on dénonce, on hurle, on insulte à tout va… plus un bonjour, plus un merci… plus de gentillesse (alors feinte souvent).
D'ailleurs, par hasard, je vais voir dans les messages "autres" de ma boite mail perso sur FB et découvre des insultes de personnes que je ne connais pas sur des raisons obscures qui ne sont pas évoquées... cela choque. Des inconnus vous menacent et vous insultent en privé et l'on ne sait ni la raison ni ce qui nous vaut cette haine car on ne fait que passer sur FB.

Cela m'a écoeurée puis lassée… puis dégoûtée au point d'en avoir des sueurs froides à l'idée de devoir m'y connecter… quelles saletés vais-je lire, quelles choses vais-je encore voir ???

Le pire, fut que je dû faire non seulement la publication de la page de mon entreprise mais aussi les réponses aux clients mécontents et cela quand on n'a pas de formation en service-client (car c'est un métier) et que l'on a la fibre sensible et artistique... et bien on trinque sec.


Du pire, on en lit… attaquée au vif, en plein coeur, je fus… impossible de me mettre à distance. Comment se distancier de tant de colère, de haine parfois dès le matin en arrivant au travail… lire ces messages qui vous hurlent dessus sans un bonjour, sans un peu de formalisation dans le contenu (parce qu'il faut souvent se creuser la tête pour savoir ce dont parle le client qui en 2 phrases sans point ni virgule vous livre le fond de sa pensée sans exposer le coeur de ses soucis).

En arriver à en avoir la nausée, rien qu'à ouvrir cette fichue page de commentaires clients. A prier pour être ailleurs, devenir caissière (quoique les pauvres ne sont pas mieux traitées)… enfin quitter ces réseaux devenus le déversoir à rancoeurs.

Tu ne me livres pas en 2 heures au bas de chez moi, je te laisse des insultes, je te hurle dessus comme si tu étais un chien. (Comment rester insensible ? Nous sommes des personnes pas des objets ni des monstres).

Je veux des avantages, je te menace via un article incendiaire sur mon blog… en exigeant de l'argent pour écrire quelque chose de bien. (Cela m'a révulsé en tant que blogueuse car je refuse tout article sponsorisé et la pratique du chantage masqué. J'avais entendu dire que cela se pratiquait mais quand on a ce type de contacts... cela effare... j'ai bien sûr refusé tout pacte en justifiant mon choix auprès de mes responsables... un chantage c'est la porte ouverte à d'autres). Certaines choses… font douter de la bonne conscience de nos concitoyens.
De bons partenariats existent car heureusement, il existe des blogs sérieux, où le contenu est bien écrit et présenté avec objectivité.

A chaque message, je fais une pause... avant de répondre : pour bien cerner la demande, voir ce qui peut être fait pour aider, remercier comme il se doit, s'excuser (même si l'erreur ne vient pas de nous). Le community manager dans l'idéal est un joyeux luron qui sait manier les réseaux comme on jongle... et hop... entre publications de jeux et encarts pubs marrants... Cela fait rêver les jeunes d'être aux commandes d'une page...
La réalité est autre : il y a une enseigne avec son identité, un boss au dessus de vous, une charte plus ou moins définie... des actions à réaliser... et surtout votre job, le vrai qui occupe votre planning à temps plein et qu'il convient de remplir dans les délais... et ce n'est pas en passant son temps à buller sur facebook que cela se fait... contrairement à ce que imaginent certains. De plus, on ne connait pas les informations clients et donc on doit courir aux informations ou relayer la demande à une personne habilitée qui nous recontacte ensuite... entre temps, nous faisons au mieux un message un peu bateau pour rassurer... avant d'avoir la solution.
Décrypter la demande du client, l'emmener vers la solution la plus avantageuse pour lui et le plus vite possible... ramener un client mécontent au calme... formuler une réponse polie et courtoise à une personne qui vous hurle dessus comme si vous n'étiez qu'une m... alors que vous aimeriez lui rappeler que la politesse aurait dû lui être inculquée ? non ?... la voici la réalité. Cela vous fait toujours rêver ?

Ces derniers temps, je vois fleurir des messages sympathiques vantant les mérites de notre entreprise et de ses services… est-ce parce qu'en désirant rassurer une personne qui s'effrayait de ne lire que des messages négatifs, j'ai signalé que personne ne pense plus écrire de choses positives quand les services sont biens ? Je ne pense pas… mais je suis ravie de lire des clients rassurant d'autres, des messages juste pour dire qu'ils aiment nos produits et services… mais je ne fais pas d'illusions, je suis trop déçue désormais pour croire encore à ces réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont le signe de cette société qui a oubliée la politesse, la courtoisie d'un "bonjour, s'il vous plait, merci, bonne journée".

Chaque jour, le community manager (qui a un métier à côté et doit répondre aux clients en plus de son travail) se voit anonyme pris entre le marteau et l'enclume… plaignant le service-client de tout coeur car ils subissent cela toute la journée.
Non, chers amis, la personne au bout du fil ou de la boite mail ou de la page réseau n'est pas celle qui a planqué votre colis pour vous faire râler, qui vous a perdu le cadeau de tantine ou livré le mauvais coloris de tee-shirt. C'est une personne qui comme vous, a un travail et en plus répond à vos demandes et tente de jouer les intermédiaires pour solutionner les soucis en vous faisant plaisir car c'est notre enjeu principal.

Alors, s'il vous plait avant d'aller râler sur une page facebook, ou au bout du fil… songez que la personne en face est là pour vous aider et non pour vous enquiquiner et surtout on est plus réceptifs lorsque le client en face s'explique calmement et sans nous hurler dessus.

Et surtout, faites comme moi... acceptez que votre colis ait 1 ou 2 jours de retard (après tout ce sont des personnes pas des machines derrière et puis la plupart du temps... le colis erre en attente de livraison par un prestataire et même pas chez l'entreprise où vous avez commandé... ainsi dernièrement j'ai attendu 2 mois que le prestataire veuille au bout du 2ème rdv se présenter avec mon colis sans même présenter une excuse. Par chance le service-client de l'entreprise où j'avais commandé m'a bien aidée en relançant son prestataire sinon j'attendrais encore).
Aujourd'hui, on veut tout tout de suite comme des enfants gâtés... sinon on piaffe comme des gosses mal élevés... est-ce vraiment indispensable ce nouveau modèle de téléphone ? ce tee-shirt signé cacahuète à mettre dans les 24h chrono histoire de l'avoir avant les autres ? Notre qualité de vie en dépend donc ? Avant, on attendait 3 semaines pour un tee-shirt commandé sur catalogue ou sur internet. Alors 24h de plus... qu'est-ce...

Souriez, cela se lit aussi. Respirez, videz votre colère intérieurement, et écrivez posément votre souci pour que l'on puisse vous aider au mieux. La personne en face est un homme ou une femme qui a une sensibilité aussi et qui fait son maximum pour résoudre les questions et demandes.

Alfafa
une blogueuse qui est infographiste, community manager etc... qui fuit internet une fois la journée finie pour vivre une vraie vie avec des personnes sociables ;)

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 10 Août 2015

Graine de fleur prête à s'envoler
Graine de fleur prête à s'envoler

Cela fait très longtemps que je réalise la pollinisation de mes pélargoniums de collection entre eux afin d'obtenir des graines. Cela est parfois bien utile pour conserver des graines d'espèces rares. J'avais un peu arrêté cela mais cette année, j'ai repris mes tests en vue de cet article didactique car souvent on me demande comment faire des graines.
C'est vraiment très simple à réaliser... mais on peut aussi laisser faire les abeilles, nos précieuses alliées, qui oeuvrent chaque jour pour préserver l'équilibre naturel des plantes qui nous entourent.

Petit mot sur les abeilles !
Très souvent, j'entends les gens râler et pousser des hurlements à la vue d'une abeille : mais sans elles, il n'y aurait plus de nature, de fleurs ou de fruits.
Une abeille ne pique que si elle est menacée et l'essaim vient toujours au secours d'une abeille en panique ou que l'on écrase : donc laissez-les oeuvrer en paix et elles ne vous piqueront pas. Au jardin, je suis la plupart du temps à quelques centimètres d'elles et on se partage l'espace sans souci (le tout est de garder un oeil sur elles pour ne pas être sur les mêmes fleurs).
Préférez le soir pour vous occuper de vos fleurs si vous avez peur des abeilles... car au soir qui tombe, elles rentrent au bercail préparer notre miel si doux et onctueux.

Obtenir une graine facilement !
La pollinisation réfl
échie :
- A l'aide d'un coton tige propre et sec, prélever du pollen sur les étamines (tiges autour du centre de la fleur, avec un peu de poudre sur le dessus) d'une fleur qui vient d'éclore et appliquer le coton sur le pistil (le coeur de la fleur qui présente comme de petits cils).
La "gestation" de vos futures graines :
- Un peu de patience et au bout de quelques jours, vous verrez comme un bec de grue (une excroissance verte) pousser au coeur de la fleur ! Votre fleur est enceinte : félicitations !
Je plaisante, certes, mais non ce n'est pas une maladie de votre fleur... c'est juste de futures graines en préparation.
- Ne pas cueillir les tiges de fleurs fanées qui présentent des graines. Elles doivent continuer leur "grossesse à terme". Quand les pointes deviennent un peu foncées et striées de marrons, cela veut dire que vos graines vont prendre leur envol grâce à l'effet de propulsion de la petite pointe garnie d'un plumet qui va servir le temps que votre graine s'envole et se pose au sol.
Ensuite, la graine s'enfouira et germera.
La récolte de graines :
- Donc lorsque votre graine est prête à s'envoler ou marron : prélever les graines doucement en les décollant de la tige et les conserver dans une enveloppe en pensant à noter le nom de votre fleur et la date.
Le prélevement de la graine nue :
- La graine se cache dans la partie plus ronde en bas : il faut écarter un peu la cosse pour sortir doucement la graine un peu tendre et souvent assez petite.
Laissez-les sécher un peu avant de les semer.

J'espère vous avoir aider.
Voilà la petite histoire de l'abeille et de la fleur est finie ;) le bébé est né... et à vous les futures fleurs en disant, c'est moi qui ai produit mes graines (à moins que ce ne soit celles que les abeilles vous ont laissées gentiment).

Alfafa


tags : #pelargonium #geranium #graines #pollinisation

Graines de fleurs dans leurs cosses

Graines de fleurs dans leurs cosses

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 23 Juillet 2015

Voici plus de 13 ans que j'adore Nils Lofgren !
Sa musique acoustique est d'une finesse et d'un velouté qui ne se démode pas et sa musique plus rock percute toujours autant.
A noter, qu'il a commencé sa carrière à 18 ans et qu'il a su remplacer au pied levé de grands musiciens pour accompagner les Rolling Stones entre autres sur scène avant de reprendre sa carrière solo.

Je vous laisse découvrir un morceau ou deux de son spectacle à Union Chapel (London) le 15 janvier 2015.

Alfafa

Too Many Miles (Nils Lofgren) - Union Chapel le 15/01/2015

Nils Lofgren à Union Chapel le 15/01/2015

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 14 Janvier 2015

Meilleurs voeux à tous !
En vous souhaitant une année riche en petits bonheurs, en créativité... et espérons dans la fraternité !

J'arrive un peu tard, mais j'ai des difficultés pour publier les photos ce qui réduit le nombre de mes publications pour le moment.

Comme vous, j'ai suivi les événements récents au fil des heures (ce fut mes 3 jours de repos pour voir enfin ma famille). Néanmoins, je me suis gardée d'apporter mes commentaires que se soit sur mon profil facebook ou les autres réseaux... car je dois avouer être dans la réflexion... que dire, que penser ?
Un sentiment de désarroi m'a vite assailli en lisant tout et n'importe quoi... un amalgame même des valeurs... un mouvement qui se veut pacifique se mue en récupération multiple... mais passons. Chacun a voulu livrer ses émotions pour éviter d'être submergé... j'avoue accuser encore cette émotion contenue aujourd'hui comme je vous écris mais je ne pouvais livrer ce que je ressentais... Charlie, je le lis lorsque j'arrive à trouver le seul exemplaire en presse près de chez moi... je n'apprécie pas tout mais cela me remet en question sur mes positionnements et me fait réfléchir... Cabu c'est une partie de mon enfance... mais passons...
L'idée la plus simple serait de soutenir nos organes de presse : de s'abonner (j'avoue oublier de le faire même pour mes magazines favoris) ou d'acheter plus souvent des quotidiens de presse (quels qu'ils soient : mode, couture, tricot, politique etc...) afin de permettre de préserver une liberté de tons et d'opinions. La presse est aussi un patrimoine : elle transmet l'information mais aussi le savoir et donc combat l'obscurantisme de nos esprits (même le mien).


Je vais bientôt publier des articles (mis en attente au vu de l'actualité). A très bientôt.
Merci encore de votre fidélité :)

Alfafa

 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 9 Juin 2014

datura_skull.jpg

"Un simple battement d'ailes d'un papillon peut-il déclencher une tornade à l'autre bout du monde ?" - sera la question philosophique du jour... "Oui"

J'ai peu de choses à montrer pour le moment, mais je vais avoir quelques jours de congés (enfin, car je traine ma fatigue depuis Noël) et j'en profiterais pour vous montrer 2 tops Datura avec de jolis tissus de chez Pretty Laine et Linna Morata.

poppy.jpg

Ces derniers jours furent tendus (Ce fut le "débarquement du 6 juin") aussi je n'ai pas tricoté du tout et mon Aidez prend la poussière dans un coin en attendant les jours de congés au calme.

framboisesjaunes.jpg

Profiter des framboises jaunes du jardin, de la rhubarbe et du parfum des fleurs.

A bientôt...

Alfafa 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 16 Mai 2014

Pour des raisons personnelles importantes : j'ai du remettre les articles du Knit & Crochet blog week ainsi que la rédaction de posts sur le blog.

alfafa_pocahontas.png


Je serais fixée le 6 juin si je garde ou non mon poste de travail (une restructuration a lieu en ce moment et je suis concernée indirectement mais sûrement) et j'aurais l'esprit plus tranquille ou pas ensuite pour envisager de fermer le blog et toutes activités ou pas.


Merci à vous tous pour votre fidélité, vos messages sympathiques que j'aime beaucoup lire.
A bientôt j'espère.

Alfafa 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 1 Janvier 2014

Je vous souhaite à tous une année de Bonheur, de création, de renouveau... que nos espoirs et projets voient le jour.

mochi stvalentin


Après des années plus épuisantes et catastrophiques l'une que l'autre : 2013 fut une apothéose... un vrai cyclone m'a emporté avec mes envies, souhaits, santé... et plus encore. J'espère que 2014 sera une année de Renouveau... d'épanouissement personnel et de créativité absolue.

L'été calamiteux m'a permis de réfléchir : désormais mes priorités sont toutes personnelles et l'Harmonie une nécessité absolue. Nous ne sommes rien, nous n'avons de force que si nous sommes en parfaite osmose avec nous-mêmes.

2014, l'année du 1 000 000 ?
On approche du "un millionnième visiteur" sur le blog Closeupfactory... je songerais à organiser un petit événement pour ce moment privilégié... MERCI de votre fidélité au fil des années.


Je pense organiser un destockage de quelques écheveaux de laines (de qualité) qui ne me sont pas utiles pour le moment.
J'ai besoin de place. Je vois vite pour vous préparer les photos et informations sur les futures lauréates du défilé laines à destocker.

Bonne année dans le respect de tous et l'espoir d'un avenir radieux.

Alfafa

 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 1 Mai 2013

Une des phrases de Samuel Beckett... et une image.
Les fans vont comprendre l'image.

luffy.jpg

Pour le moment, je vais me faire "absente" quelques temps : l'envie n'y est plus... 
Je n'ai pas touché les aiguilles depuis 3 semaines déjà.
De nombreux blogs pourront combler vos attentes créatives : les noms se bousculent dans ma tête mais je me doute que vous avez déjà vos préférés... à bientôt.


Alfafa 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 22 Avril 2013

bobbyblue.jpg

Bonjour à tous,

 

Je vais mettre le blog en pause quelques temps (pour une durée indéterminée).
L'année 2012 et 2013 ayant été assez agitée : avec récemment 2 décès en 3 mois... je préfére ne rien publier car le coeur n'y est pas : j'ai même laché tous les projets en cours.

Néanmoins, vous allez pouvoir me lire encore car des sujets avaient été préparés la semaine dernière (dont celui de ce matin) et vont se publier au fil de la semaine.
Je n'aurais pas le temps de rédiger tous les sujets du Knitting and Crochet blog week, j'en suis désolée.


Au revoir... et merci de votre fidélité.

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 14 Février 2013

sont grippés de concert ;) cela pourrait être le titre de l'article.
Si je ne vous laisse pas ou peu de nouvelles, c'est que la semaine dernière, j'ai eu un coup de froid qui s'est soldé par une journée à être malade... puis un coup de froid samedi, un autre lundi en sortant de chez le dentiste... et la fièvre a repris le terrain laissé quelques jours plus tôt. On aurait pu cuisiner sur mes joues... une grippe avec tous les mouchoirs qui l'accompagnent.

mochi_stvalentin.jpg


Imaginez la tête de Valentine : rougie par la fièvre, le teint défait, les cheveux plats et sans reflets... et j'oublie le regard glauque et le nez rouge. 4kg de moins sur la balance... quand même ! La fièvre a eu raison de pas mal de choses.
Je n'ai pas osé dire non à Valentin m'invitant chez le Japonais : douceurs de bouillons miso (le mien et celui de Mr qui n'aime pas cela) ^^ et thé citron.

Mais j'allais oublier... que mon cadeau d'anniversaire est arrivé chez maman !
Un .... oups j'allais vous le dire... vous le verrez le 21 sur le blog : merci à Barbara du blog http://barbizette.over-blog.com/ qui m'a proposé de me tricoter le modèle dont je rêvais.


Ce soir, je croque le mochi en pensant à vous.
Bonne soirée (seul ou à deux). Bises

Alfafa 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0