Articles avec #newsletters tag

Publié le 23 Novembre 2019

Un projet qui était en tête depuis longtemps : du tricot, du tricot et pas que tout de même mais cela va finir par prendre son envol.

Je vous en dit plus ?

Je suis blogueuse, mais pas que... et j'aime le tricot, mais pas que...
je suis web designer aussi
, donc je fais de la vente en ligne ou plutôt j'habille les sites web de jolies couleurs, de bannières commerciales, de boutons pratiques, et parfois je réponds aux clients (pas toujours ravies de leur commandes) pour les informer et surtout pour résoudre le souci.
 


Donc la boucle est presque bouclée car je viens d'ouvrir une boutique (en test) sur Etsy nommée As You Like It (Comme il vous plaira) pour vendre quelques pins de collection, des accessoires tricot comme les marqueurs si utiles pour nous repérer dans nos ouvrages et quelques autres produits... comme des marque-pages tout mignons pour vos livres papier ou des porte-clés (à venir). La gamme prix que j'ai décidé sera raisonnable et ce seront des produits à offrir ou à s'offrir.
 


Je vais bientôt réaliser un questionnaire pour mon activité, car j'ai besoin de connaître quelques détails comme : quels marqueurs utilisez-vous (épingles, anneaux, autres) ou quels outils tricot vous servent le plus...
Mais vous pouvez déjà voir les premiers kits marqueurs tricot dans la boutique As You Like It France.
 

As You Like It France on Etsy : marqueurs tricot GumGum Bears
Marqueurs tricot GumGum Bears : les 8 oursons chez As You Like It France on Etsy


Je mettrais aussi les patrons tricot que je créerais.

C'est le début... je mets les produits au fur et à mesure du temps dont je dispose car je suis en formation depuis une semaine donc je suis assez occupée. J'ai aussi des produits Harry Potter, que j'ajoute régulièrement et d'autres surprises à venir pour les Fêtes.

Etsy : boutique As You Like It France by Doe (Alfafa)


N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez des produits car vos avis me seront utiles pour la suite ;)

Alfafa


PS les fans de lecture et de théâtre, auront compris le sens du nom As You Like It, c'est une pièce de théâtre de Shakespeare jouée par Juliet Stevenson et Alan Rickman (eh oui, les 2 ont joué longtemps ensemble à la fin des années 70 et dans les années 85-86 et comme je les adore). Et bien sûr, le sens du service-clients et de la vente avec "Comme il vous plaira".

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Tricot : Alfafa et ses petites laines, #Newsletters

Repost0

Publié le 17 Novembre 2019

Bonjour à tous et à toutes.
Cela fait un bon moment que je n'avais écrit sur le blog... pas que je n'ai rien à raconter mais les projets virevoltent et jusqu'à vendredi tout change en un quart de seconde ou presque.
 


Côté tricot !
J'ai fait une pause un peu longue mais avec des étapes tricot tout de même.
J'ai rallongé l'écharpe verte, vous savez celle aux points irlandais... oui, je sais, j'ai tricoté pas mal de projets avec des motifs irlandais depuis un an.
Laurent de Julie Hoover, une écharpe unisexe très facile à tricoter et absolument adorable.
J'avais eu un coup de coeur pour du vert... étonnant, sachant que je ne suis pas fan de cette couleur... et j'avais opté pour un coloris Veronese de chez Phildar qui s'était avéré épuisé... eh bien, il y a un mois ou un peu plus, en poussant ma promenade jusqu'à la boutique Phildar Roubaix : j'ai rencontré des sourires, des promos et surtout "les bras déjà plein de pelotes, le fameux Veronese... oh miracle, des pelotes en plus".
La gérante, Audrey, toute adorable m'a gentiment dit que si il me manquait des pelotes, il suffisait que je la prévienne pour qu'elle mette de côté les dernières pelotes pour aire le fameux pull dont je rêvais l'hiver dernier.
Donc, j'ai les pelotes et plus le temps de tricoter... oups, dommage.

Côté patron tricot !
Il tarde, mais il est en cours... le patron créé en 2017 va voir le jour à la fin de l'année (espérons-le). Une écharpe avec des torsades... assez facile à tricoter.
J'ai dû recommencer le projet avec un nouveau coloris (plus clair pour bien voir les motifs et prendre des photos en plus) et récrire le patron car j'avais perdu les notes.
Bientôt... si, si... bientôt ! Je le publierais sur ravelry.

Côté projets...
Le suspens est toujours de mise.
Un an et bientôt plus, à chercher une formation professionnelle dont je rêve depuis 5 ans. Déterminée et motivée.
A chaque fois, un imprévu fait que cela tombe à l'eau.
Cela n'a pas loupé... depuis septembre, j'ai les dates de la formation... et (que c'est long cette attente)... vendredi après-midi, j'apprends que la formation qui devait débuter lundi est reportée (sans nouvelles dates pour le moment).
Donc, j'ai opté pour une formation en speed, qui m'avait été proposée la veille. Et je n'ai su que vendredi soir que ce lundi, je serais pour 3 jours en intensif sur un nouveau projet professionnel. Plan B. Lui aussi, cela fait des années que j'y songeais. Et bien lui, il avance plus vite depuis un mois que le plan A.

Je vous en dirais plus bientôt mais le tricot ne sera pas loin.
Bon tricot en attendant !

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 6 Février 2019

Séduite comme toujours par les mots, les images et les regards d'Emma et Alan... j'ai programmé ce post à l'avance pour la Saint-Valentin.


"The song of lunch" est un mini-film tourné en 10 jours en 2010 à Londres, sur une impulsion de Greg Wise pour la journée de la Poésie. Ayant peu de moyens pour le réaliser, ce mini film n'a pas eu de sortie et de diffusion importante et c'est dommage car vous allez être "emporté" par les émotions.
Alors, certains ont pensé qu'il s'agissait d'une suite de Harry et Karen (de Love actually en 2002) : que le couple se donnait une autre chance... mais non, il s'agit d'ex-amants, ex-couple sans doute, qui des années plus tard se retrouvent pour un déjeuner. Comme on le sait, ces moments sont toujours très stressants et porteurs d'espoirs... et donc d'émotions contenues.

Emma Thompson et Alan Rickman se sont rencontrés sur le tournage de Raison et sentiments d'Ang Lee d'après l'oeuvre écrite d'Austen.
Récemment séparée de son ex-mari Kenneth Branagh, Emma tournait un rôle majeur (un de plus dans sa carrière magistrale) comme la soeur aînée des Dashwood. Alan Rickman, lui était l'amoureux éconduit et timide de la jeune soeur Dashwood (rôle tenu par Kate Winslet).
Une amitié forte qui a tenu plus de 20 ans jusqu'à la disparition inattendue et soudaine d'Alan le 14 janvier 2016.
Sur ce même tournage, Emma Thompson a eu un "coup de foudre" (réciproque) pour Greg Wise (le producteur de ce poème) qui lui jouait le rôle du fiancé de Marianne Dashwood. L'amitié de Greg et Alan date elle aussi de cette période et ils sont restés très proches au fil des années.
C'est donc tout naturellement, que Greg Wise, a proposé à Alan d'être le partenaire d'Emma pour ce film de 48mn : il connaissait leurs talents respectifs et leur amitié profonde.

Qui d'autre qu'eux pouvait ainsi faire passer des émotions sans parler !!!
Pour qui connait l'oeuvre d'Alan, c'est un de ses talents multiples que d'exprimer la passion, le tourment, le désespoir d'un regard, d'un faible frémissement... Je suis fan de ces deux comédiens et c'est un pur bonheur que de les voir de nouveau ensemble à l'écran... et de vous partager ce moment.

Parce que on n'a pas besoin de grandes raisons pour visionner ce poème, sauf le plaisir de voir les yeux d'Alan en gros plan : 
For us the reason to like it is seeing Rickman and Thompson do great work together, nothing else.


Video youtube de "The song of Lunch" (extrait) à voir d'urgence ;)
Article pour en savoir plus sur ce film.

Pour ceux qui veulent voir tout le film (payant) en VO (en anglais) : 
https://www.amazon.com/Song-of-Lunch/dp/B0067GLM76

Heureux ou malheureux, laissons vivre nos émotions.

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters, #Qui est Alfafa

Repost0

Publié le 14 Janvier 2019

Je parle peu cinéma ou théâtre ou du moins plus beaucoup sur le blog. Dernièrement, j'ai pû discuter théâtre avec un comédien de renom et cela m'a fait entrevoir que cela me manquait énormément. Tout comme notre cher, et sublime artiste, Alan Rickman qui a disparu voici 3 ans.

Alan Rickman, est un comédien de talent qui fut graphiste tout comme moi... et qui plus est, nous sommes nés tous les 2 un 21 février.
Depuis 3 ans, je fête donc mon anniversaire seule.
 


La plupart connaissent cet acteur via ses films : Die Hart, Raisons et sentiments (avec la sublime Emma Thompson), Robin des bois et bien sûr la série des Harry Potter pour laquelle il fut le mystérieux Severus Snape alias Rogue pour la France.
Personnellement, je me souviens avoir eu un coup de coeur pour 2 comédiens en 1995 lors de Raisons et sentiments : Emma Thompson toujours aussi talentueuse qu'elle joue du Austen ou un rôle dans Men in black 3... elle peut tout jouer avec brio, et le colonel Brandon joué par Alan Rickman que je ne connaissais pas mais qui déjà captait l'image et mon regard tellement il imposait de sa présence même sans parler.
A noter, qu'après ce film, les acteurs ont de nouveau participé à d'autres productions ensemble et sont devenus d'excellents amis. Miss Thompson était toujours très émue après sa disparition et avait évoqué une perte inestimable en tant qu'être humain et ami.

Mais ce serait passer à côté de ses plus belles prestations que de ne pas regarder le reste de sa filmographie et des extraits de ses rôles sur scène. Le théâtre était sa passion première (bien sûr il a joué Shakespeare tout d'abord dans le rôle de Tybalt pour Roméo & Juliette puis du Beckett dans Play) et pour avoir vu (malheureusement pas au théâtre même) des extraits de Private lives... un acteur bouillonnant d'énergie, de passion, de talent. Et quelle voix, quels jeux de regards et émotions il fait passer sur son visage. Magnifique.

Mes films préférés avec Alan Rickman ne sont pas les Harry Potter où malheureusement, il n'a pû donner l'expression de toute sa palette d'émotions et de son jeu d'acteur. Severus était trop monolithique et statique. JK Rowlings n'a pas vraiment détaillé les rôles dans ses livres et au cinéma, les rôles adultes furent un peu évasifs contrairement aux rôles du trio vedette. Dommage, on a perdu beaucoup... 

Alan était l'énergie, la sensibilité et la mesure en toute chose, précis, il savait comment mener une émotion, comment porter une scène à lui seul... comment décrire un tel acteur. C'est difficile.

Les films (peu connus en France) et qu'il faut voir absolument :
Awfully big adventure de Mike Newell (en 1996) qui tourna avec Rickman le 4ème volet de Harry Potter en 2005. Tout en émotion et un must pour qui veut capter toute sa subtilité d'acteur. A lui seul, il captive la caméra et sans un mot... vous séduit par son jeux de regard. Une présence indéniable... on en oublie Hugh Grant tout juste illuminé de son rôle de 4 mariages et un enterrement. Rôle que Rickman failli avoir d'ailleurs. Un très beau film mais triste aussi.
To search of John Gissing ou The city : où il joue un homme d'affaire qui risque sa place et fait son possible pour évincer son successeur. Désopilant. J'étais déprimée quand j'ai vu des extraits et j'ai explosé de rire et j'ai vite commandé le dvd car ce film est fabuleux.
Galaxy quest : un détournement de Star Trek où les comédiens totalement dépassés assistent à des conventions de fans pour survivre et où Rickman interprête un comédien qui se désole d'en être arrivé là après avoir joué du Shakespeare... Très drôle et un rôle qui montre la capacité d'autodérision de l'acteur. (Rickman, n'appréciait pas beaucoup le rôle de Snape dans Harry Potter car il n'avait pû y apporter plus de subtilité... mais admettait que cela lui permettait d'avoir un renom et une sécurité financière et ainsi de pouvoir choisir de jouer dans des rôles plus variés et moins connus ou de rejouer sur scène).
Gambit ou arnaque à l'anglaise : cette fois le rôle est léger mais intéressant aussi à voir. A noter une scène où il est nu à son bureau.
Madly, truly, deeply avec Juliet Stevenson, avec qui il joua sur scène et tourna dans The city.
Une femme vient de perdre son époux et vit dans le souvenir de celui-ci.
Emouvant.
Dark Harbor : un film presque passé inaperçu et presque introuvable surtout en français. Il y joue un homme marié à une femme plus jeune avec qui il tente de recoller les morceaux en passant des vacances dans un endroit désert. Un jeune auto-stoppeur se fait héberger et la tension monte entre les 2 hommes... A noter, une scène où il se deshabille pour se jeter à l'eau. Un thriller tendu et criblé de détails à décrypter.
Je ne l'ai pas encore trouvé mais j'ai pû voir des scènes sur youtube.
Snowcake avec Sigourney Weaver avec qui il avait joué dans Galaxy Quest. Un homme désabusé prend en stop une jeune fille qui va voir sa mère autiste dans un petit village perdu dans la neige. Un accident se produit et la jeune fille meurt. L'homme va passer quelques jours avec la maman... une remise en question personnelle va s'effectuer. Sensible et émouvant. Le rôle dans lequel Rickman dit avoir donné le plus le lui-même, celui où il est le plus naturel aussi.
Rasputine un téléfilm tourné en Russie en 1996 qui lui fit gagner un Emmy Awards en 1997. Il interprête le controversé Grigori Rasputine : à voir absolument. Le téléfilm est introuvable en dvd.
Les chroniques de Barchester (1982), téléfilm.
On peut encore le trouver en version anglaise. Un de ses premiers rôles sur pellicule. A voir.
 

(Une photo que j'ai encadré chez moi et que j'aime pour sa simplicité et sa pudeur évoquée)

Ce que l'on sait moins d'Alan Rickman, c'est sa vie privée car très pudique (il a vécu avec sa fiancée rencontrée lors de lors études, qui fut une figure du parti travailliste anglais, Rima Horton) et ses actions humanitaires... il a participé (et donné des fonds importants) à différentes associations et ainsi pour le Téléthon anglais, on pouvait l'entendre répondre aux appels des donateurs... quelle chance.
Il a également mis en scène un spectacle engagé sur la vie et la mort de Rachel Corrie. Mais je ne pourrais parler longtemps de cet acteur merveilleux. Toutes les personnes ayant pû jouer avec lui sont unanimes : c'était un homme profondement bon et prévenant avec les autres mais aussi exigeant dans son art. Capable d'autodérision et toujours enclin à rire et faire plaisir autour de lui. Un homme loyal et fidèle en amitié qui n'hésitait pas à venir voir leurs prestations et assister à leurs premières pour les soutenir.
 


Je vais conclure en disant qu'il est l'un des rares avec Sir K. Branagh et la talentueuse comédienne Emma Thompson ... pour qui j'ai une admiration profonde pour leur carrière et leur talent. La passion du théâtre, de Shakespeare, du jeu, des émotions... Cela donne envie de relire des pièces de théâtre ou d'aller voir des spectacles.

3 ans déjà... parti trop vite... il nous manque.

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa, #Newsletters

Repost0

Publié le 28 Juin 2018

Je ne vous ai pas oubliés. Pas plus que le blog.
Je n'ai pas été très prolixe ces dernières semaines et je vais vous expliquer en quelques mots la raison.
 

Avant d'être blogueuse, je suis... enfin j'étais... enfin si je suis toujours malgré tout... web designer.
Qu'est-ce ? C'est la personne qui imagine en images le site de commerce ou le site institutionnel : la barre de navigation de telle forme, les pictos, les encarts et textes... enfin la partie visible du site graphiquement.
Rendre joli et surtout pratique l'accès aux produits et aux informations. Conduire le client du produit qu'il recherche au panier puis au paiement sans se prendre la tête à se demander où cliquer. Cela parait simple, mais on réfléchit beaucoup pour simplifier un site web et que cela soit naturel pour le client.
Créer, réinventer un site... c'est un peu mon dada, ma passion depuis pas mal d'années. Mais les métiers évoluent vite dans ce domaine... alors, on doit un peu courir pour suivre les nouveautés et se former régulièrement. C'est ainsi que j'ai passé plusieurs semaines après mon travail à refaire mon CV papier (pdf) puis un site online pour présenter mon parcours et quelques projets réalisés et enfin la version visible sur mobile (et là, on pousse des soupirs à vouloir tout mettre dans un petit format)... que de soirées et de nuits passées à tout préparer.

Un chapitre se tourne... un autre s'ébauche.
Ces derniers mois, on a été confrontés à des nouvelles pas très joyeuses... une attente qui s'est éternisée, des (fausses) joies, des déceptions, des larmes et enfin hier soir, une mauvaise nouvelle. Suivie aujourd'hui d'un planning plus qu'allégé car je suis depuis hier soir et cet après-midi disponible pour mon blog à temps plein et surtout à temps plein sur mes projets d'avenir et mon auto-formation en responsive. Pourquoi attendre que Pôle Emploi me prenne sous son aile... autant, avoir des lectures constructives et aller de l'avant même les larmes coulent encore.

12 ans et plus sur un projet, forcement cela ne va couler de source avant de tourner la page. On a mis enormement d'énergie, de motivation dans ce projet... et cela finit en un souffle court.

Si vous le permettez, je vais prendre un peu de temps pour éclaircir mes idées et définir mes projets (et faire les démarches) à venir. Et je reviens prochainement avec du tricot, de la couture et plus ;)

J'ai commandé 2 livres intéressants sur le web design responsive (voir la photo).
Le responsive permet de voir un site web sur votre tablette ou sur votre téléphone sans que les éléments (images ou textes) soient coupés ou déformés. Le (code = langage informatique caché derrière les images) responsive permet de déplacer les images et textes d'un grand format à un petit et inversement selon la taille des écrans sur lesquels vous consultez les sites web... Le responsive, c'est malin... mais cela demande pas mal de réflexion et du boulot derrière pour permettre au site de s'afficher ainsi.

Comme mon métier a évolué, je me mets à niveau pour suivre les dernières technologies et méthodes de designer un site.
Et on peut être responsive et responsable : un site bien pensé (et peu lourd techniquement) peut ainsi perdurer et ne pas laisser d'empreinte trop prégnante sur le réseau.
(Vous trouvez cela bien compliqué... et encore je ne vous parle pas des lignes de code CSS3 et HTML5 sinon les cheveux vous pousseraient à l'intérieur du crâne ;)

A très bientôt...
Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa, #Newsletters, #Autour du Net…

Repost0

Publié le 6 Décembre 2017

Depuis quelques jours, j'ai entrepris de réaliser une partie de ma généalogie et je bloque sur une idée essentielle... redonner vie à un combattant de 1914-1918 : mon arrière-grand-père maternel, mort de ses blessures peu après la fin de la guerre et que ma grand-mère n'aura vue qu'une fois sur son lit de mort lorsqu'elle avait 3 ans.
De son histoire, on n'a su peu de choses... à cette époque, on ne parlait pas de cela... et ma grand-mère n'a pas connu son père ou juste par sa mère (décédée alors que ma grand-mère sortait de l'enfance).
Qui était-il ? Quel fut son parcours lors de ces années de guerre ? Où est-il mort, de quoi... qu'est-il devenu ? A quoi ressemblait-il ?

Ce chemin de recherche... de quête d'une identité familiale a commencé voici peu et déjà j'ai collecté des informations, des liens très utiles pour la recherche d'un soldat de 1914-1918.
Concernant les photographies, ce sont souvent les familles qui les conservent parmi leurs effets personnels (malheureusement tout fut perdu avec les brouilles et décès d'ascendants).
Pensez à demander aux grands-parents ou anciens voisins si ils ont des noms de personnes à vous donner, des informations... ou même à rechercher dans les cartes postales de l'époque.

Chacun peut participer pour conserver les informations !
Si vous avez des photos de soldats, pensez à les numériser, à donner toutes les informations que vous avez sur les sites qui collectent des renseignements sur les soldats de la Grande Guerre... avant qu'ils ne soient plus... faute d'avoir été recensés ou numérisés pour la postérité.
Pour qu'ils ne soient pas en plus oubliés alors qu'ils ont donnés leurs vies pour les futures générations.

Comment démarrer sa recherche ?
Des sites gouvernementaux existent et malheureusement tous les soldats ne sont pas recensés ou sous des prénoms approximatifs qui rendent difficile la recherche.

A savoir : le nom et tous les prénoms sont importants
Il faut savoir qu'avant, les recensements étaient sujets à des fautes d'orthographe (ainsi un Arthur devient Arthure... et j'en passe), sans parler que la plupart du temps les soldats figurent sous le 2ème prénom de leur état civil.
Parce que le 1er était souvent celui du père ou d'un ascendant... on prenait le 2ème ou 3ème prénom comme celui d'usage dans la vie courante et lors de l'inscription à l'armée ou pour un mariage on choisissait ce prénom d'usage et non celui de l'état civil. Pratique pour les recherches... ainsi mon Salomon devient Charles sur le monument (et bien sûr, il y a un Charles mort au combat mais en Belgique et né pas loin) : histoire de simplifier la recherche.

 


Rechercher un ancien soldat mort au combat

Etape 1 : vérifier les données recueillies par l'Etat
On fouille le site web pour chercher si notre soldat est bien dans la liste officielle ou si il est oublié pour le moment et donc si notre quête sera facilité ou non.

base des morts pour la France de la Première Guerre Mondiale

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/base_morts_pour_la_france_premiere_guerre/


base des morts de 1939-1945

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/militaires_decedes_seconde_guerre_mondiale/

Sur le site suivant, on peut trouver des informations : 
​​​​​​​http://www.francegenweb.org/b1914-1918/
Soit on recherche par le nom et prénom, soit en choisit le régiment et l'arme (infanterie, etc).

Et même trouver le parcours des régiments :
http://www.chtimiste.com/regiments/territoriale1-50.htm
Mais là, c'est une version personnelle des faits car je suis arrivée une fois sur un lien me donnant accès au livret militaire retraçant jour après jour ce qui se passait pour le régiment (entre autre le 87ème RI).

Ou tester la méthode suivante (que je viens de trouver) :
http://combattant.14-18.pagesperso-orange.fr/pasapas.html

Etape 2 : la famille
On collecte le plus d'informations auprès de la famille... si on le peut.
Si vous avez un arbre généalogique cela peut aider afin de vérifier si le soldat fait bien partie de la famille car les homonymes sont nombreux.

Etape 3 : les lieux de sépultures ou monuments
On fait le tour des monuments aux morts de la ville et des villages alentour car à l'époque heureusement, les familles ne bougeaient que sur quelques villages ou villes.
Il existe des sites ou lieux qui évitent de voyager pour découvrir les noms sur les monuments.

liste communes et mémorial

http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/com_insee_liste2m.php?depart=$dpt&chercher=lister

liste des sépultures

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/sepultures_guerre/


liste des nécropoles

http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/liste_necropoles.php

A noter : s'inscrire à un site de généalogie type Geneanet (en gratuit) peut aider à trouver des listes d'états civils ou mariages par villes ou villages. Cela aide pour vérifier les dates avec celle des soldats.

Etape 4 : lire les informations et les décrypter
Obtenir une fiche est une belle chose mais savoir la lire ou se servir des quelques informations données pour obtenir plus de données sur le soldat, son régiment, sa date de décès... son lieu de sépulture est une chose moins aisée.

Exemple de nom trouvé au hasard :
 

En ce qui concerne ma recherche :
Aujourd'hui, j'en suis au point de connaitre le régiment, les dates, la raison du décès et le lieu mais je n'ai pas encore identifié la date de sa capture par les troupes allemandes ni pourquoi et où il fut prisonnier. Je sais qu'il a contracté sa maladie lors de sa captivité en Allemagne. Mais les camps de prisonniers furent nombreux et je dois encore charger les listes de noms et retrouver mon ancêtre parmi les milliers de noms.

Avec le lien de Mémoires des hommes :
vous trouvez une liste de noms, puis vous cliquez sur les pictos page (pour la fiche texte) ou oeil (pour avoir la fiche ci-dessous)
Cela vous donne des informations très utiles.
 



Etape 5 : enrichir les données
Depuis quelques jours, comme je trouve des informations, j'en profite pour enrichir des fiches d'autres soldats afin d'aider d'autres personnes qui rechercheraient des informations.
Je me limite à mes faibles connaissances, trouver une fiche déclarant que le soldat est Mort pour la France, avec le nom du régiment et parfois ses dates de naissance, mort, raison du décès.
On peut aussi profiter d'une visite dans un cimetière ou à un monument pour faire des photos et les numériser pour les poster sur le site geneanet. Certaines tombes deviennent illisibles ou sont vouées à disparaitre et les informations aussi... donc cela permet de conserver une trace de ces sépultures et surtout de ces personnes qui ont peut être encore une personne proche ou éloignée de leur famille (les recherchant).

---

Tout cela pour dire que oui, c'est compliqué de se repérer au début et que même après quelques jours, je patauge un peu dans la recherche car les informations peuvent aussi bien venir de forums que de blogs ou sites personnels. Et il faut trier pour trouver les liens utiles.
Je vous ai donné les plus fiables ou utiles pour vos recherches.
Avec mémorialgenweb, on a parfois une liste de noms et des icônes : une page texte qui donne un petit encart d'informations avec dates de naissance et décès, côte source à retenir... et aussi une icône/picto oeil (en cliquant dessus, on ouvre une fenêtre d'écran qui affiche une copie de l'acte de registre de décès avec toutes les informations dessus) qu'il faut télécharger pour conserver.

Mon objectif... j'aimerais pour le 2 décembre 2018, soit le centenaire de la mort de mon grand-père, offrir plus d'informations à ma maman sur son grand-père et aussi remplir la fiche d'information de son monument aux morts afin que les jeunes générations suivantes puissent relier ce nom à demi effacé à autre chose qu'une image vieillotte dans un livre d'histoire... ces hommes sont mort à l'ennemi soit au combat soit de leurs blessures... ils avaient des familles, des enfants, des parents... ils avaient une vie dans la ville ou le village que l'on habite. Cela pourrait être nous, notre frère, notre père... notre enfant.

Ce ne sont pas que des noms de personnes oubliées qu'on célèbre à la va-vite un jour férié.
Beaucoup d'enfants n'ont pas connus leurs pères ou ne l'ont pas revus, combien d'épouses, de mères ont attendu... en vain.
Si je peux renseigner un peu plus la fiche de mon aïeul, je me dis que mon passage n'aura pas été inutile.

Je pense avoir encore des tas de liens à trouver ou d'informations à décrypter mais au moins cela avance peu à peu.

Je comprends que ce post n'intéressera peut-être pas tout le monde mais j'espère que les liens mis à disposition pourront aider quelques personnes dans leurs recherches.

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Qui est Alfafa, #Newsletters, #Coups de coeur

Repost0

Publié le 27 Février 2016

Alfafa
Alfafa

Cela faisait bien longtemps que je n'avais participé à un Liebster blog award : je dois ma nomination à Petite Sittelle et je réponds donc à ses 11 questions avant de nominer 11 blogs à mon tour.

  1. Le fil que tu rêves de tricoter ? Et si tu ne tricotes pas, la matière que tu rêves de travailler ?
    Une laine que j'aurais teintée/filée main ou filée/teintée main.
    Créer une gamme de coloris avec des colorants naturels avec une sélection de laine de pays respectant à la fois les animaux et la fibre. Une filière locale serait le top. Mais le temps et l'argent manque pour certains rêves... et une expérience de la filière lainière également.
  2. Ton projet le plus touchant ?
    Avec chaque projet, s'accompagne un choix matière ou coloris qui répond à une pensée pour une personne que j'aime. Donc chaque projet qu'il soit destiné à être offert (à des sans-abris comme pour le Tricot Solidaire Lille ou en personnel), à être porté par soi ou une personne de sa famille... est un projet chéri et souhaité.
  3. Une rencontre ?
    A vrai dire, je tricote en solitaire la plupart du temps car les rares tricoteuses que je connais (à mon travail par exemple) n'aiment pas trop tricoter durant la pause déjeuner et les tricots-thé sont souvent loin et me prennent plus de temps pour l'aller-retour que de temps pour discuter joyeusement avec les autres tricoteuses... mon planning n'est pas très étendu aussi je tricote souvent tard le soir jusque minuit-une heure du matin.
  4. Un regret ?
    Ne pas avoir continué faute de temps (en commençant à travailler, je me suis trop investie pour mes postes au détriment de ma vie personnelle et mes loisirs) en expérimentant plus la technique.
    Je m'y prend tardivement par exemple pour les châles et les rangs raccourcis.
  5. Une source d’inspiration ?
    Ravelry : qui me permet de découvrir de beaux talents, des modèles fabuleux (souvent en anglais) et me font rêver le soir après mes journées de travail. C'est cette stimulation positive et énergisante qui "nous" pousse à entreprendre des modèles que l'on n'aurait pas osé tenter auparavant. Ravelry est un lieu d'échange internationale où ne règne que l'entraide et la création. Je n'ai à ce jour jamais lu de commentaires déplaisants entre tricoteuses. Si le monde pouvait s'inspirer des tricoteuses !
    Et ma maman, qui réussit tout ce qu'elle fait (broder, coudre, tricoter, crocheter...) et qui tout appris seule.
  6. Un souhait pour cette année ?
    Apprendre encore et encore plus. Créer, c'est exister (c'est mon crédo de travail et de vie).
  7. Ton principal défaut ?
    Trop timide. Trop hésitante. Mais quand j'aime quelque chose, j'ose entreprendre.
  8. Ce que tu aimerais apprendre ? Une technique à tester ?
    Beaucoup beaucoup de choses... hier, aujourd'hui, demain... j'apprends des points techniques.
    Ce sera le but de 2016.
  9. Ce que tu ne supportes pas ?
    L'étalage, l'égo surdimensionné... je tente de me préserver de ces travers.
    J'ai fuis les réseaux sociaux depuis 4 ans car trop de choses sont fausses désormais.
    La violence, la cruauté, la barbarie... la lassitude et la nonchalance des gens face à ces faits.
    Je ne hurle pas, je ne prends pas à témoin, je ne force personne à partager ou être de mon avis : chaque semaine, je signe certaines pétitions pour des causes qui me tiennent à coeur. C'est ma façon d'agir et de ne pas rester témoin.
  10. Si tu avais une après-midi libre, imprévue, rien que pour toi ?
    Il serait fort possible que je reste plus que prévu au travail pour finir une urgence et donc en perdre une partie... comme souvent. Mais, ce que j'aime ce sont les matins, tôt, où l'immeuble dort enfin et où je peux écouter le silence !!! Le silence est une chose rare à une époque où les gens ne supportent ni l'inaction ni d'être seuls avec leurs pensées. Penser, réfléchir, flâner, lire, prendre le temps de siroter une chicorée ou un thé bien lové dans un fauteuil... et tricoter.
    Ou être avec ses proches... simplement car ce sont des moments rares et précieux pour moi qui suis loin de ma famille la plupart de l'année. J'ai des plaisirs simples.
  11. Le mot de la fin ? ce qui te résume ?
    Créer, est aussi essentiel que respirer.

​Vous en savez donc un peu plus sur moi désormais...
Merci Petite Sittelle.

Je ne saurais nommer 11 blogs mais je serais ravie que parmi celles qui me lisent et donc me connaissent le mieux au fond, quelques-unes d'entre vous me fassent le grand plaisir de répondre à mes questions via votre blog.

Les questions auxquelles vous devrez répondre.
1/ Quelle personne vous inspire en "tricot ou couture ou crochet" ?
2/ Quel est le projet dont vous soyez le plus fière ?
3/ Qu'aimez-vous le plus réaliser comme type de projets et pourquoi ?
4/ Le projet ou l'oeuvre (art ou loisirs) qui vous inspire ou que vous admirez le plus ?
5/ Votre matière favorite ? (laine, tissu, fibre). Quelle matière, tissu ou laine/fibre aimeriez-vous tester ?
6/ Si vous deviez participer à un projet communautaire : quel serait-il ? (KAL, CAL, aide solidaire, donner cours...)
7/ Avez-vous l'occasion de réaliser votre loisir créatif en famille (avec des enfants ou une personne de la famille) ?
8/ Avez-vous appris seule votre loisir favori ou quel est votre "mentor" (professeur) ?
9/ On vous propose votre poids en tissu ou laine : vous mentez sur votre poids en plus ou en moins ?
Que choisissez-vous comme produits ?
10/ Vos marques de tissus ou laines préférées (même si elles ne sont pas très connues).
11/ Vos adresses favorites po
ur acheter vos laines/tissus ?

Merci de m'avoir lue... et pour une fois, je mets "ma bouille" en photo. Bises.

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 1 Janvier 2016

Mon fan n°1
Mon fan n°1

Tous mes voeux pour l'année 2016 : en espérant que nous puissions profiter de moments calmes, heureux, enrichissants avec notre famille, de découvertes qui nous fassent palpiter, de beaux moments qui nous fassent rêver et espérer...

Je tenais aussi à vous remercier : pour votre fidélité au quotidien ou tout simplement votre lecture ou passage. Merci à celles qui ont envoyé de gentils messages réconfortants : je sais que souvent on aime à lire des blogs sans pour autant oser ou laisser de messages.

Je cherchais une image pour illustrer mes voeux et comme je pense souvent à mon fan n°1... je me suis dit que j'allais choisir une de ses photos.

Je tente de finir le col commencé au début du mois... lentement, très lentement... avec des aiguilles n°4 et des fonds de laine de couleur. Un col qui sera assez long pour couvrir le cou et la tête si besoin pour couper un vent frais ou une pluie fine.

Bonne soirée.
Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 29 Décembre 2015

Dark foxy
Dark foxy

2015 fut une année bien éprouvante.
Des événements nationaux difficiles, la perte de mon petit ange... l'inquiétude permanente de savoir si oui ou non on garde son poste, un rythme de travail harassant, un été qui n'en finit plus au bureau avec des plannings surbookés, puis en cette fin d'année ; au tout début décembre, des événements familiaux inquiétants qui m'ont mené vers les urgences, passer quelques jours à l'hôpital pour accompagner maman très affaiblie.
J'ai donc mis le blog en pause ces dernières semaines par la force des choses.
Depuis des mois, l'épuisement généré par un travail abrutissant m'a laissé un peu démunie de forces et d'envies. Rien ne me passionne en ce moment. Mon corps est las, mon esprit est vide, l'espoir m'a quitté. Je ne rêve plus, je ne dors plus et surtout je ne crois plus en rien et n'attend plus rien. Tout me désinteresse. Je ne parviens plus depuis début novembre à tricoter. Cuisiner ne m'intéresse pas puisque manger n'est qu'un acte nécessaire et non plaisant.

J'ai repris les aiguilles avant Noël (en fait à l'hôpital au début du mois)... j'ai dû monter et démonter une écharpe en cours 5 fois par jour. Rien ne me plaisait. Mon esprit dérivait sans parvenir à se fixer. Mon corps las était présent, mon esprit lui était superactif et consommait toute l'énergie nécessaire pour faire face. Faute d'arriver à créer, j'ai entrepris de faire une écharpe devenue snood. Un second Foxy cowl en somme sans patron à suivre, sans barrières, au gré des couleurs que j'avais en main.

Même Star Wars n'a pas réussi à me faire rêver. Je n'ai sacrifié qu'à ce distributeur de bonbons (alors que je n'aime pas les bonbons justement). J'ai préféré faire plaisir à ma famille... et offrir les fameux Animal Crossing (en jeu et des pochettes de cartes collector série 1 et série 2 avec quelques doubles à revendre bientôt), des pulls tout faits et un beau coffret Knit Pro pour maman.

Quo vadis... où vais-je ? Je ne sais encore...
Pour le moment, je tente de récupérer un peu des émotions de 2015 et de puiser des forces pour 2016. On verra bien où cela nous mênera.

Bonne fin d'année à tous.
Alfafa


MERCI à tous pour vos messages qui m'ont touchée.
Ma maman est en convalescence. Je termine ma pause avant de reprendre le chemin du bureau.
Je vous souhaite à tous une année 2016 pleine de douceur, de Bonheur, de convivialité et d'amour.

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0

Publié le 10 Septembre 2015

Miss Marple au bord de mer
Miss Marple au bord de mer

Un an à attendre cette petite journée de congés au bord de mer... pas deux, pas trois, une.
Miss Marple, a fait un passage éclair à son lieu préféré mais sans y prendre le plaisir qu'elle espérait. Ne se sentant pas très bien.
Une heure ou deux sur la plage à chercher qui pourrait bien préparer un meurtre... ces deux adolescents creusant un trou si profond que seules leurs têtes dépassaient ? La mer était loin et pourtant peu de personnes se promenaient... Ni Arlena jouant les vamps de cinéma, ni personnage louche... un peu décevant.
Miss Marple, poursuit donc son tricot à l'ombre du seul parasol ouvert !
L'an dernier parmi la foule agglutinée au moindre grain de sable, une mamie emmitouflée de la tête au pied sous un parasol tricotait à l'ombre des rochers couverts d'algues par une belle journée ensoleillée... cette année, la foule a déserté la côte et seuls quelques fadas de cerfs-volants colorés jouent et je suis ... Miss Marple, emmitouflée sous un parasol !

Désolé, Miss Marple n'a dénoué ni intrigues ni tricot emmêlé... bien trop prise de frissons et pas trop en forme pour être assez alerte pour cela. La journée de congés tant attendue a fuit comme un miracle éventé. Plus qu'un an pour la prochaine :(

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Newsletters

Repost0