Articles avec #cosmetologie homemade tag

Publié le 16 Juillet 2009

Quand de petits gestes simples, peuvent servir à de nombreuses réalisations au quotidien !
Cueillir des fleurs à faire sécher, récolter des fruits à mettre en bocaux…
L’été est porteur de grandes promesses olfactives : parfum des fleurs, des fruits… tout embaume. Et pour mieux prolonger ces délices, si nous commencions à faire une petite sélection.


Alors autour des fleurs à faire sécher que pouvons-nous faire ?

Disposez des fleurs naturelles du jardin ou cueillies dans la nature (en veillant à ce que le lieu ne soit pas traîté par des produits chimiques), cueillez-les fleurs avec une partie de la tige.
Laissez-les sécher dans un endroit sec, frais et aéré (à l’abri de la lumière pour préserver les couleurs des fleurs).


Voici quelques réalisations possibles :

- Les macérats huileux (oléats pour réalisation de cosmétiques)
Assez simples à réaliser : on prend des fleurs séchées que l’on met dans un contenant stérilisé. On recouvre les fleurs d’huile de pépins de raisin, tournesol, colza, noyaux d’abricots… et on ajoute un peu de vitamine E  (facultatif) pour éviter à l’huile de rancir. On place le bocal dans un endroit frais et aéré (à la lumière ou pas) et on le remue de temps en temps. Il doit rester ainsi entre 3 semaines et deux mois.
Son utilité : le massage, servir à réaliser des produits de soins maison.

- Les pots pourris (pour parfumer la maison)
Rien de mieux pour accueillir ou pour parfumer naturellement la maison.
Il suffit de mélanger  les fleurs séchées à de bâtons de vanille pendant une semaine puis de les disposer dans une coupelle avec des lamelles de fruits séchés au soleil. On pourra déposer quelques gouttes d’huiles essentielles d’orange, de citron, de niaouli pour embaumer et maintenir la fragrance.

- Le spray de brûme d’oreiller lavandé (pour parfumer le linge de maison)
Retrouver le sommeil ou le parfum du linge séché au soleil pendant les vacances.
A réaliser avec des fleurs de lavande cueillies cet été pendant vos vacances et à laisser sécher au soleil et à l’abri durant quelques jours.
http://www.lecoinbio.com/20090715985/famille/bebe/recettes-maison-de-produits-hygienes-pour-bebe.html


- Le coussin relaxant lavandé (pour la détente naturelle)

Soit vous le réalisez vous-même : soit vous achetez les éléments indispensables. Les fleurs de lavande; les noyaux de cerises, graines de colza ou épeautre.
L’idéal serait de conserver les noyaux de cerises, de les faire sécher au soleil puis bouillir dans de l’eau pour les nettoyer et de les remettre à tremper dans une bouteille d’eau et de les agiter pour nettoyer les noyaux. Une fois propres, on les refait sécher et on remplit une housse de velours ou de lin confectionnée pour faire un tour de cou. On ajoute les fleurs de lavande et on met au micro-onde (mode doux) quelques secondes pour réchauffer avant de mettre sur la nuque.

Et si finalement, on pouvait réaliser plein de choses nous-mêmes et nous occuper cet été tout en nous chouchoutant ! Qui a dit que la nature n'était pas pleine de ressources (et nous aussi :) !

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Cosmétologie homemade

Repost0

Publié le 14 Juillet 2009

Quoi ? Comment… vous ne savez pas ce qu'est un macérat ! Arf arf, bon je me la pête mais je viens de découvrir aussi. Je vous explique un peu mon idée en ce moment.
A voir mes copines Lolli, Caly, Biovanille, Emie et j'en oublie (Ombretta et quelques autres qui ont des sites supers) cosméter des petites merveilles… je me disais, je n'y arriverais jamais. Cela me paraît compliqué. Trop précis pour moi (au milligramme près).

Et voici que je me suis dit, lançons-nous ! Enfin Alfafa essayes un peu.

Réaliser un macérat est un première étape vers une démarche de cosmétologie naturelle. Elle ne néccessite pas de matériel particulier ni de gros moyens. De plus, je trouve cela intéressant de voir pas à pas les étapes de réalisation des produits afin de mieux appréhender la cosmétologie home made.


Mes prochains projets seront de réaliser :
- une poudre pour le corps (vu chez Caly),
- une base de crème hydratante (vu chez Mamzelle Emie) 
- un savon (sûrement un de ces savons qui m'ont fait flasher sur le site de Miss Lollipop il y a quelques mois).

 

Pas à pas, suivre des recettes déjà testées par des pros pour ensuite me lancer une fois que j'aurais acquis les gestes et suivi les indications techniques (et les règles d'hygiène) nécessaires à la conception d'un produit naturel fait maison.
Pour le moment, j'ai fait une cueillette de fleurs de trèfles, de pétales de rose canina (très parfumées), de pétales de coquelicots sauvages… le tout non traités aux pesticides.

Donc disais-je…

Macérat : du verbe macérer, du latin maceresco, ere (v. intr.) : se détremper, s'amollir, s'attendrir.

Il peut être aqueux (soit un hydrolat) ou huileux (soit un oléat).


Pour le macérat huileux, il convient de procéder à froid ou à chaud selon vos préférences.

On prend un contenant préalablement stérilisé (l'hygiène tient une place importante dans toute préparation cosmétologique). On dépose les plantes séchées ou fraîches, puis on verse de l'huile (pépin de raisin, tournesol, colza, riz, noyau d'abricot…) jusqu'au-dessus des plantes. On ferme le contenant, et on le place soit à température ambiante (dans un frais et aéré, ensoleillé ou sombre… les avis divergent). Le tout est de laisser les plantes macérer environ 3 semaines minimum en remuant le contenant de temps en temps.

Ensuite, vous filtrerez l'huile afin de récolter le macérat.


Pour plus de détails :

http://www.recettes-cosmetique-bio.com/preparer-une-creme/faire-une-macerat-huileux.html

http://www.calybeauty.com/post/la-bonne-utilisation-des-plantes.aspx

http://www.mamzelleemie.com/beaute/les-bases/ 

A suivre donc, car je vous expliquerais au fur et à mesure de mes tentatives mes erreurs ou réussites.
Un petit mot quand même, car dernièrement je parlais avec des personnes qui ne voyent que le côté "économie" en toute chose… certes, cela est au coeur de nos préoccupations.
Mais si vous recherchez en tout une économie et en home made également, vous risquez d'être déçu et de ne pas vous appliquer dans une démarche qui à mon avis se doit d'être avant tout une quête de produits vrais et naturels.
Connaître la composition de vos produits, connaître les propriétés de chacun des composants… afin de mieux respecter notre épiderme et notre corps. Respecter des règles d'hygiène, suivre des méthodes. Les produits ont un coût, le matériel aussi. Cela n'est pas anodin de songer à faire ses produits soi-même à une époque où les produits que nous utilisons contiennent des produits allergènes ou chimiques. Et si notre bien-être passait avant tout par une meilleure information et une meilleure appréhension des produits naturels ?
 
Alfafa 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Cosmétologie homemade

Repost0