Articles avec #closeup : portraits d'artistes tag

Publié le 27 Septembre 2009

Vous allez me dire Vicky ! La petite futée du blog de 3Suisses Belgique ? Eh oui, celle-là même... à visage découvert, avec impertinence et excentricité :)
Vicky, je l'ai croisé au hasard des réseaux sociaux que je fréquente, Hellocoton, Facebook... on a appris à se connaître par le biais d'un article sur les bentos si je me rappelle bien. Mais vous ? La connaissiez-vous ? Sinon je vous la présente tout de suite. 

Mais qui est donc Vicky ?

Vaste question… en bref, je me décrirais comme une petite Bruxelloise bien dans ses pompes, passionnée par tellement de choses, j’aime découvrir, rencontrer, papoter, apprendre, voyager, la mode, la musique, le cinéma, et plus sérieusement la politique et la sociologie. En somme rien de bien original !

Et pourquoi a-t elle ouvert son blog ?
Evoluant depuis un certain temps dans ce microcosme que l’on nomme la blogosphère, et travaillant aussi chez 3SUiSSES, l’idée de me lancer dans cette nouvelle aventure pour mon entreprise m’a plu. Avec 3SUISSES nous avons ouvert le blog il y a de ça un an et demi. L’idée était tout simplement de parler aux femmes et à nos clientes d’une façon différente ! Présenter aussi nos produits dans un contexte plus éditorial pour apporter un complément d’info à nos clientes.
Et pis donner la possibilité à nos clientes d’échanger avec des moyens en phase avec notre temps. Finalement, c’est d’abord le blog des clientes 3 SUiSSES (et des femmes qui nous lisent) avant d’être le mien.

Qu'a t’il de plus que les autres ?
Vicky ! (Ça coule de source nan ?).

C'est comment chez Vicky ?
Cosy, douillet, accueillant. J’adore prendre soin de mes convives. D’ailleurs, à en croire mes amies, je suis la reine des apéros

Mais au fait… dans ta tasse à café… qu'y mets-tu ?
Moka bien sûr ! Seulement si je savais faire le Frapuccino glacé au caramel de Starbuck, tu verrais de la chantilly et une paille dans ma tasse.

Quelles sont les rubriques que tu préfères et pourquoi ?
Qu'attendent le plus tes lecteurs ?
La BD astucieuse dessinée par Diglee, mes articles sur les tendances de mode, sur mes voyages, et sur le bien-être de la femme et les news toutes fraîches des offres et des collections 3SUISSES.

Le quotidien de Vicky c'est quoi ?
Je me lève avec la météo, je prends mon café en musique, musique qui me suit jusqu’au travail avec mon Ipod. Au boulot, je me ballade entre Twitter, Facebook, les innombrables blogs que je lis et Hellocoton ! C’est que ça prend du temps …
Le soir, j’essaie de ne pas toucher un écran ! Donc ça varie entre boire un verre avec mes amies, ciné, concert, sport, lecture, … sauf qu’avant toute chose, je me pose 15 minutes dans mon canap’ et je fais le vide ! (Bizarre cette fille :)…)

Si on désirais t'inviter à déjeuner, tu choisirais :
- contes et épices d'orient
- baguettes, rouleaux de printemps et nouilles d'asie
- bentos, sushis et ramen
Si je comprends bien, la reine des bentos me propose un tête à tête sur un petit coin d’herbe un jour ensoleillé ? C’est quand tu veux Alfafa… (euh ben on va attendre qu'il neige ainsi on aura les fesses au frais ;)
- pizza, pâtes et dolce vita
- surprise du chef

Où peut-on croiser Vicky le plus souvent ?
- chez un créateur de mode
Forcément !
- chez son fournisseur de macarons
- à une exposition de peintures
N’ayant pas baignée depuis mon enfance dans l’art, je n’ai donc pas une très grande culture sur dans ce domaine. C’est comme un manque que je ressens depuis quelques temps déjà. Donc dés que j’en ai l’occasion, je me fais une petite expo ou un concert classique.
- au café du coin
Le décadence à Gand où le son t’oblige à sortir quelques pas chaloupés sur le Dance floor même si t’es en béquilles. Le délirium, lieu de pélérinage pour les amatrices de bières à 2 pas de la grande place
- en boîte de nuit 
- sur un jeu de rôles

A quoi Vicky est-elle accro ?
 A son Ipod Touch, ses dernières low boots et sa guitare.

Si tu avais un rêve (à part défiler en maillot de bain pour miss Belgique)
Remonter (du nord au sud) l’Amérique du sud sur une moto des années 50 avec ma meilleure amie (qui comme moi est une fana de voyages et avec qui je suis partie récemment en Europe de l’est et sur la côte ouest des états unis)

Tu peux me citer tes 3 blogs préférés ?
Seulement 3 !!! C’est impossible. Disons 5 et encore j’ai du mal.

Alors, tu as le blog alerte à liège
J’aime l’originalité et la diversité des sujets qu’elle propose à ses lectrices. Je suis certaine que sur son blog, je ne trouverai pas de news que j’ai déjà lu des milliers de fois sur la toile.

Le blog de Diglee l’illustratrice.
Maureen a le don de transformer avec son  coup de crayon et sa patte humoristique les petits détails du quotidien en moment de pure rigolade ! Et derrière ces post on ressens son dynamisme et ça j’adhère totalement.

Le blog d’Eryn.
J’ai l’impression d’être sur un blog d’un grand chef étoilé français ! Ces recettes sont géniales (en plus j’adore les desserts).

Le blog de Vanessa, une liégeoise comme on les aime.
Je résumerai son blog en 2 mots : généreux et humain 

Et pour finir, un blog qui n’a rien à voir avec les précédents, celui du capitaine commerce.
Une bible, une mine d’or pour les e commercants, souhaitant faire évoluer leur site marchand (ergonomie, design, fonctionnalité). En plus d’être très pertinent, son collant vert et son humour de vieux briscard me font littéralement craquée !

Eh bien notre amie Vicky a bien des passions… son emploi du temps doit être bien chargé. Aussi, je la remercie pour le temps qu'elle m'a si gentiment accordée… et pour le bento faut qu'on voit cela.
Beezoo.

J'espère que vous avez eu le même coup de coeur que moi pour cette égérie de blog. A bientôt.

Alfafa


Et petite surprise : Miss Vicky me fait un post ^^
http://chezvicky.be/ma-premiere-interview-par-alfafa/

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Closeup : portraits d'artistes

Repost 0

Publié le 18 Février 2009

J'ai rencontré Tatiana (via son blog) il y a quelques jours, et je fus surprise du ton de ses articles !
Un esprit clair, analytique, subtil… éclairé même. Une jeune femme fragile et moderne, qui a un style et un ton qu'on n'oubliera pas après l'avoir lue !

Moi fan de Quintessence ? Oui, oui absolument !
Fan de Tatiana aussi, car ses sujets m'étonnent toujours… elle n'est jamais où on l'attend et cela j'aime (car c'est aussi mon optique même si en ce moment je me focalise beaucoup trop !). 



Je vous laisse découvrir la fraîcheur raisonnée de Tatiana :

Dans cette article, elle parle des femmes au foyer, maman et entrepreneuses… j'en connais qui apprécieront le clin d'œil !
Hein Pascale !

Alfafa 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Closeup : portraits d'artistes

Repost 0

Publié le 17 Février 2009



Je vous avais parlé de Cyril de Bio-Nation, il y a quelques temps… et mon engouement ne s'est pas tari car le loustic étonne, surprend, manie la plume avec habileté et connaissance !

Et quand l'envie lui "toque" de jouer les chefs cuisiniers, il me rend jalouse car ses recettes sont surprenantes, pleines de saveurs et de gourmandise !!!

Allez je vous donne quelques liens (parmi ses nombreuses recettes succulentes) pour vous faire "saliver" :

http://www.bio-nation.com/2009/01/03/sorbet-pamplemousse-miel/

http://www.bio-nation.com/2008/11/23/mon-riz-au-lait/


Mais il ne se contente pas de cuisiner et de nous narrer les origines de certains produits ; Cyril nous donne aussi le ton en se penchant sur le petit monde du bio (vrai ou supposé), nous conseille, nous force à nous questionner… On vient sur son site autant par délice et plaisir que pour apprendre ou lire ses avis éclairés.

Je suis fan de Bio-Nation !
Alfafa 

PS Cyril a succombé à la passion bento ! Eh oui, lui aussi !
Ses bentos sont plus naturels et colorés que les miens… je suis doublement envieuse ;-) 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Closeup : portraits d'artistes

Repost 0

Publié le 9 Février 2009

Fan de Midnight Oil et surtout de Peter Garrett depuis 1989 !
 



Ah, je m'en rappelle bien, cette année-là, j'hésitais entre The Christians et The Midnight Oil… deux chanteurs chauves très charismatiques !

Ma passion a duré plus longtemps pour le géant "vert"… eh oui, à l'époque déjà Peter militait écolo et faisait de la politique. Si on m'avait dit qu'un jour je serais fan d'un ministre ! Certes, il n'a pas trahi sa vocation… s'il a décidé avec son groupe de mettre fin à 25 ans de chansons Rock, c'est pour se tourner vers la politique. Aujourd'hui, le croiriez-vous, il est Ministre de l'Environnement et des Arts en Australie !
Dernièrement, il s'est déclaré contre la chasse à la baleine (pratiquée par le Japon). Lire l'article sur Romandie : http://www.romandie.com/infos/news2/090127034751.hkcqa0ko.asp 

Le site web de Mr Peter Garrett : http://www.petergarrett.com.au/



Mais je reviens bien vite vers mon groupe rock favori… The Midnight Oil c'est un son qui pulse en 1989… une force tellurique venue d'Australie… on a le sable rouge du désert qui nous couvre la peau… et nous sentons notre corps s'embraser sous le soleil torride du Désert Central. Peter se déhanche de façon psychotique (cela jouera sans doute dans la popularité du groupe), sa voix forte nous transporte, ses grands bras tendus semblent vouloir tenir le monde… Et nous, on se sent transportés, nos corps veulent absolument danser frénétiquement (même moi toute timide).
 



Ce que j'ai pû adorer ce groupe, ce que j'ai pû écouter leurs albums (j'ai vite recherché les premiers albums… plus électriques, plus percutants). Les premiers albums me semblaient être les plus "rock", les plus impulsifs, les plus nerveux.

A l'époque, il fallait courir partout pour trouver ces cds ou vinyls (eh oui c'était les années 90), Cambrai, Amiens… j'ai écumé les disquaires. Une vraie chasse au trésor. En même temps, cela motivait… car il fallait le mériter. On était jamais déçus. Même si au fil du temps, je leur trouvait un style plus "commercial" (ce qui n'était pas leur intention), moins nerveux au niveau musical bien que toujours aussi passionnés.

J'ai perdu le fil de leur parcours dans les années 2000. C'est d'ailleurs en 2002, qu'ils décidérent de se séparer afin de suivre chacun leur parcours respectifs. Un choix de raison je pense. 25 ans de musique ! 


 Peter Garrett


Midnight Oil ! C'était un phénomène musical qu'on ne pouvait rater dans les années 90 !

Imaginez… j'ai même écris en Australie et reçu quelques exemplaires d'Oil Rag
(le magazine des Midnight Oil ! Introuvable en France.)

C'est dans Oil Rag que j'ai lu (en anglais) des articles sur les aborigènes d'Australie… et là, nouvelle passion (toujours aussi vive). J'ai découvert un art à la fois miillénaire et moderne, des coutumes, des rêves, des êtres fabuleux… plus tard je serais aborigène !!! Comme cela, je vivrais au pas des Rêves ! C'est toujours mon souhait… sauf que je suis une aborigène des villes.
 


Si vous ne connaissez pas les Midnight Oil, faites un tour sur ce site :

http://www.midnightoil.com/gallery/home.do


Et je vous recommande quelques albums phares :

    entre autres
Head injuries, Earth, sun and Moon… 

Le groupe a fait polémique aussi dans les années 90. Ils ont clairement affiché leurs convictions écologiques et boycottés la France (à mon grand désespoir de fan) pendant la période dite "Greenpeace".
Ils ont par leurs chansons dénoncés les conditions dans lesquelles les aborigènes furent spolliés de leurs terres… les conditions ouvrières… l'écologie. A l'époque, je ne comprenais pas tout cela ; ma passion allait plus vers leurs musiques et vers Peter.

Aujourd'hui, je me dis que j'ai surement raté quelque chose… que je rate surement quelque chose… et que je ne fais qu'ouvrir les yeux de végétaliseuse, de citoyenne du monde (naturel).

Rien de tel en tout cas qu'un Midnight Oil pour vous pulser !
Bonne semaine…

Alfafa

Les photos sont issues du site de Mr Peter Garrett (pour le portrait) et de http://www.midnightoil.com/ pour les photos du groupe. 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Closeup : portraits d'artistes

Repost 0

Publié le 17 Janvier 2009

Mais qui est Olympe et qui est iRelook ?

Olympe a ouvert son agence de relooking début 2008, forte de son expérience de styliste modéliste et de mannequin à Paris. Passionnée de mode, elle fait ses choix avec goût et discernement… et c'est avec sensiblité et intelligence qu'elle a décidé d'en faire profiter les autres, en les amenant à s'affirmer avec grâce et féminité.

Mesdemoiselles, mesdames… à un moment ou à un autre, nous nous sommes senties vulnérables, démotivées… en mal d'images, en mal d'affirmation de notre image. Laquelle d'entre nous, ne s'est pas dit un jour qu'elle aimerait changer de "peau" pour la nouvelle année ou à l'occasion d'un événement !?


Et bien, pour vous, j'ai franchi le pas (timidement) auprès d'une agence conseil en relooking sur Lille : www.irelook.com
Un peu, mal assurée… car une agence de relooking, je ne connais pas… Me voici face à une jeune femme blonde au sourire charmeur et réconfortant : Olympe ! Elle me met tout de suite en confiance par sa fraîcheur et son accueil cordial.

Mes questions sont où déjà… ouf… je suis émue comme lors d'une première (une interview c'est toujours émotionnant) : et si mes questions lui semblaient bêtes ? si je l'ennuyais pour rien ? si elle avait d'autres chats à fouetter (de biens plus importants que mon pti blog) ?

....................
Je me lance :
Alfafa : "Quels sont les étapes d'un relooking standard ?"

Olympe : En règle générale, la cliente demande un relooking total, la "Gloss Session".

Dans un premier temps, nous faisons connaissance lors d'une première entrevue détendue dans un salon de thé.
Nous établissons un diagnostic complet en fonction des besoins de la dame, par rapport à son milieu professionnel ainsi que sa personnalité, et je prends des clichés de face et de profil du visage ainsi que de la silhouette, afin de créer des simulations sur ordinateur.

Lors du deuxième rendez vous, je viens chez la personne pour la voir évoluer dans un endroit connu, et pratiquer le fameux draping, qui permet de définir les couleurs autorisées ainsi que les couleurs bannies. Cette incursion chez la cliente me permet également de faire le tri de la garde robe.

L'entrevue suivante, nous allons faire le shopping en magasin, pour compléter les panoplies de la garde robe déjà existante.
Le dernier rendez vous, se déroule chez le coiffeur, où la maquilleuse vient finaliser le style choisi tout au long des séances, et je remets le dossier personnalisé à ma cliente.

Pour tester le relooking "en vrai" : http://www.irelook.com/relooking_en_vrai.htm









Alfafa : "Pour les personnes intéressées : doivent-elles prendre rendez-vous longtemps à l'avance ? T'envoyer des photos et lettres avant le rendez-vous… comment cela se passe-t'il en général ?"

Olympe : Cela dépend du relooking choisi.

Chaque relooking se déroule sur plusieurs séances, donc il est préférable de me contacter au moins deux semaines à l'avance, afin de mettre en place notre planning.

Sinon, j'ai mis au point un relooking via le net.
La "Web Session", qui est idéale pour les petits budgets: la cliente m'envoie des photos d'elle par mail, répond à un questionnaire de personnalité, choisit son style, et quelques jours après elle reçoit son dossier personnel par La Poste.

Pour tester le relooking "en vrai" : http://www.irelook.com/relooking_en_ligne.htm



Pour voir les témoignages des clientes : http://www.irelook.com/temoignages.html



....................

Alfafa : "Parmi tes nombreuses clientes, as-tu déjà eu des clientes écolos qui te réclament des produits bios-éthiques ?"


Olympe : Les femmes sont de plus en plus sensibles aux produits bio, et je suis moi même très "écolo girl".
Tous mes déplacements se font par transports en commun ou bien en vélo,je mange bio la plupart du temps, et j'utilise des produits de beauté comme l'huile d'argan, les masques à l'argile jaune, du shampooing à la moëlle de bambou, et du gel douche au quinoasol et lemongrass.
Aussi tout naturellement, je privilégie les tissus naturels, et les marques peu polluantes en matière de traitements des tissus.


Alfafa : "En tant qu'écolo girl, je suis assez tournée vers l'éthique, le coton bio et toutes les nouvelles matières… Quelles sont les styles ou marques, que tu me conseillerais de porter cet hiver ?"

Olympe : J'aime beaucoup la marque Ideo, qui permet de travailler différents styles, avec une large palette de couleurs, ainsi que Ekyog, avec ses volumes asymétriques, ses lignes épurées, et ses matières douces comme la peau d'un bébé.


Alfafa : "Côté coiffure, emplois-tu des maquillages et produits bios… lesquels ? Ou as-tu tes adresses persos ?"

Olympe : J'aime utiliser la gamme Cattier pour les cheveux, chacune peut y trouver un produit adéquate à sa nature.
Pour la peau du visage, son entretien, je trouve que la marque Melvita est assez innovante, et respecte bien la nature de chaque peau.
Je pioche dans différentes marques pour le maquillage. le Make up de The Body Shop est assez pérenne, mais il y a aussi la marque Lavera, avec des produits très sympa également.

Il est vrai que je fais des découvertes chaque jour, et que mes clientes me conseillent des produits qu'elles ont appréciés, donc cette liste est non exhaustive.
On trouve maintenant des cosmétiques bio dans les supermarchés, et les magasins spécialisés, mais aussi via internet.

Je suis très contente d'avoir répondu à cette entrevue, et non tes questions ne sont pas idiotes, et tu ne m'as absolument pas dérangée, pour moi toutes les personnes de bonne volonté sont importantes, parce que tu défends une cause à laquelle je suis très sensible.

Pour contacter Olympe d'iRelook.com : www.irelook.com/contact.html






Alfafa : Et moi, ravie d'en avoir appris beaucoup plus sur le travail d'une relookeuse… et de savoir ainsi comment se passe la prise de rendez-vous pour un relooking !

....................

Maintenant, mesdemoiselles, mesdames (et vous aussi messieurs, vous pouvez songer à "optimiser votre capital séduction") il ne vous reste plus qu'à vous faire offrir un relooking pour votre anniversaire (ou la fête des mères)… un cadeau bien plus original… et si on songeait à prendre soin de nous pour une fois ! Si on optimisait notre atout séduction grâce aux conseils judicieux d'Olympe !

Merci Olympe pour ton accueil chaleureux et le temps que tu m'as consacré…
au fait, Olympe a créé un "groupe" iRelook sur Facebook, passez donc le consulter et inscrivez-vous (tout comme moi).

Alfafa 

PS les amies, mon anniv' c'est assez rapidement… si vous songiez à "mon relooking"… que je sois surprise ! ;-) 

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Closeup : portraits d'artistes

Repost 0

Publié le 17 Janvier 2009

Mika Machida, est née à Aichi (Japon)


Après avoir étudié l'art une année en Grande-Bretagne, elle partit pour New York pour apprendre le graphisme (Graphic Design à the Fashion Institute of Technology).

De nombreuses œuvres et réalisations (elle allie le graphisme et la mode avec la même dextérité et finesse) sont inspirées de ses expériences et utilisations de la soie. Son travail est basé sur une recherche de pureté de formes, de matières… ses matières préférées : la soie et le bambou.

Elle a fait de nombreuses exhibitions et publications : Diesel, Chineln Rocket magazine…
 

Un travail qui mérite bien quelques clichés (choisis parmi mes préférés).

 

A suivre… sur son site : http://www.mikamachida.net/

alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Closeup : portraits d'artistes

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2008

Monsieur Claude Levy-Strauss a 100 ans…
J'ai fait sa connaissance - par l'intermédiaire de ses livres - au cours de ces interminables cours de philo. Autant je ne me passionnais pas pour les pensées profondes de ces illustres philosophes dont on nous rabachait les noms ; autant, devant le choix de faire un résumé d'une œuvre, je fus aussitôt attirée par ce philosophe-anthropologue. Tristes tropiques… et bien d'autres, je les enchaînais avec gourmandise et découvrais l'art dit des "primitifs".


Que je n'aime pas ce terme, il est si inaproprié, car enfin s'il existe une culture, un langage, un art… il ne peut avoir de primitifs mais une pensée. Enfin selon mon idée. Je ne suis guère philosophe, il est vrai.

Je préfére de beaucoup le terme - enfin usité - de "premiers".
Bien qu'il regroupe autant des cultures anciennes (remontant avant Jesus Christ), que ceux découvert à l'ére précolombienne, l'art des améridiens ou des océaniens pourtant plus proches de notre moyen-âge que de l'age des cavernes… enfin bon, les "à prioris" persistent. Comment les classer ainsi, l'art aborigène par exemple ne compte pas d'œuvres anciennes enfin pas avant le XIXème siècle et ce, pour des raisons de conservation des matériaux et non par manque de "réseau culturel". Les aborigènes véhiculent leur culture depuis la "nuit des temps" bien avant l'arrivée des premiers colons… alors qui est le "primitif" ? L'anthropologue, le visiteur de musée qui découvre, l'artiste ?


Je fus ravie d'apprendre la création du musée du Quai Branly, et qui plus est par un architecte que j'apprécie beuacoup Jean Nouvel. Auparavant, nous pouvions découvrir avec merveille, les œuvres "premières" au MAAO (Musée d'Art Africain et Océanien) à la Porte Dorée à Paris… l'art se mérite et il fallait traverser la capitale pour l'apprécier. Somptueux musée retraçant la période de l'empire colonial, à voir pour l'architecture. Vous ai-je dit qu'il était de loin mon musée favori et que je ne venais à Paris que pour le voir (entraînant derrière moi ma famille exaspérée d'aller hors du centre, loin des magasins).
Mais quel plaisir de voir les œuvres à quelques centimètres de vous…

Et si on allait au musée ce week-end… il y en a forcément un près de chez vous, et nous ne sommes pas obligés de tout connaître et tout apprécier. Laissons-nous séduire, étonner, captiver…

Ce soir, sur Arte (et non je ne suis pas sponsorisée pour faire leur pub, mais j'adore leurs programmes), je "voyage avec le penseur". Ce que j'aime chez lui, c'est qu'l s'est attaché plus à l'humain qu'au "primitif". L'homme, son mode de vie, sa pensée, son réseau social, son art, son langage… tout est matière à "réfléchir" et "comprendre".
Prenons-en de la graine !

Alfafa

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Closeup : portraits d'artistes

Repost 0

Publié le 2 Octobre 2008

Hé, Winnie… non moi c'est Alfafa ! Dis qu'est-ce tu as donc dans ton sac… (toujours cette même question, ah les mecs ne  pigent jamais !) il pèse sacrément lourd ! Comme si… c'est un sac de filles, y a tout ce qui faut c'est tout, juste l'essentiel ! Sortir sans… se serait sortir nue… ah, non je n'y pense même pas. Quand cela arrive il me manque quelquechose (de moi).
Mais ce n'est pas à moi qu'il s'adresse…

Winnie et Willie sont là
, je les connais depuis si longtemps… petit couple de vieux, un peu passés (à l'ancienne)… je les écoute et les regarde du coin de l'œil sans rien dire. Le bus n'arrive pas encore…


Winnie… et son sac : (Elle lève la tête. Expression perplexe. Elle se tourne vers le sac, farfouille dedans.) Le peigne est là. (Elle revient de face. Expression perplexe. Elle se tourne vers le sac, farfouille). La brosse est là. (Elle revient de face. Expression perplexe.) J'ai pû les rentrer, après m'en être servie, non, je les laisse traîner là, çà et là, et les rentre toutes ensemble, en fin de journée. (Sourire.) Le vieux style !**

Et pourtant pas tant que cela… cet extrait est issu de Oh, les beaux jours ! de Samuel Beckett. Il nous connaissait si bien (normal il aimait les femmes)… quel homme peut ainsi décrire notre attachement à cette extension féminine. Qui peut ainsi perçer nos manies, nos habitudes… Sam bien sûr !
Alors forcément lorsque l'on entend parler de Samuel Beckett, on parle de pièces sombres, d'un style mordant et difficile à comprendre… que nenni… je m'offusque !
Je le pensais avant… de le lire (en 1989) l'année même de sa mort, qu'ai-je perdu comme temps !). J'ai recherché l'un de ses ouvrages et le seul que j'ai trouvé à la bibliothéque était Tout ceux qui tombent ! (une pure merveille… celui qui m'a fait tomber en amour comme ils disent au Canada). De l'humour (certes un peu noir ou grinçant mais si réaliste) si précis dans ses portraits sur l'hypocrisie, sur nos défauts qu'on ne peut qu'en rire.

Beckett c'est la précision des mots (ils sont choisis, pesés, assemblés avec une infinie patience) chaque tournure est ciselée… et plus son œuvre évoluait, plus il affinait, plus il épurait (comme Alberto Giacometti) la silhouette de ses phrases… parler avec le moins de mots possibles… le geste alors soutient, accompagne la parole-murmure.

Où en étais-je dans mon discours ? (Mr Rooney)
A l'arrêt. (Mrs Rooney)*



Je pourrais vous parler de lui, de l'émotion ressentie à la lecture de ses ouvrages… mon seul regret sera toujours de l'avoir "rencontré" trop tard pour avoir vu une de ses pièces mis en scène par lui-même.
J'ai même choisi le thême de "L'espace intérieur" à mon sujet de diplôme présentant des scénographies photographiées de Quad entre autre.


Si je devais ne garder qu'un livre ce serait un Samuel Beckett
(le premier que j'ai lu de lui). Commencez par Tous ceux qui tombent, puis Oh, les beaux jours ! S'il vous plait, laissez la magie opérer ! Il n'a pas vieillit (oh le vieux style ;-)


Il en reste quelque chose ? (Un temps.) Quelques restes ?(Un temps.) Je n'ai pû refaire ma beauté, tu sais. (Il baisse la tête.) Toi, tu est encore reconnaissable en un sens.**

Winnie… Oh le beau jour encore que cela aura été. (Un temps.) Encore un.**

Mon bus part… ils sont toujours à l'arrêt.
Au revoir Willie, au revoir Winnie… à bientôt Sam !

*extraît de Tous ceux qui tombent ! (Editions de Minuit, comme pratiquement tous les Beckett).
** extraît de Oh, les beaux jours ! (Editions de Minuit)
(photo : Courtoisie, pour Samuel Beckett ; photo stock Getty Images, rouge Guerlain)

Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Closeup : portraits d'artistes

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2008

J'aimerais vous parler du typographe-graphiste qui m'a fait aimer mon métier et découvrir que le graphisme c'est aussi la typographie. Qu'on ne doit pas avoir peur de jouer avec…
Certes depuis les années 90 cela a bien évolué… alors voici l'un des précurseurs de l'art typographique moderne à mon sens.
.................................................................

Né en 1956 à Corpus Christi au Texas,est un graphiste américain des années 1990 qui fut un des premiers à jouer avec la typographie afin de l'intégrer à l'image.

Il reçut de nombreux prix, et ses travaux les plus célèbres sont les mises en pages et les couvertures du magazine Ray Gun. Il a travaillé pour le New York Times, Newsweek, Microsoft, ainsi que les marques Pepsi Cola, Nike, Levi Strauss, Armani, Nissan, NBC… la liste est fort longue.

J'ai découvert son travail par hasard, dans "David Carson : 2nd sight…"  à cette époque il bossait pour le Transworld Skateboarding magazine. J'ai tout de suite été scotchée par son aisance à jouer de la typographie ! J'adore jouer des lettres, des corps… rendre beau ce qui est froid et dépourvu de sens. La mise en valeur de certaines parties de textes ou de mots peu influer sur la signification et sur la perception du contenu… choisir de mettre en avant une information peut rendre l'information plus impactante.

Trop de sites, trop de publications nous assomment de textes (d'une longueur affolante) sans penser à nous faciliter cette lecture… à la rendre fluide, naturelle.
Pour moi, on doit aller à l'essentiel… on doit dans les premières secondes ce qui ressort du contenu… on ne lit jamais tout, on saisit des mots au vol, on se fait une idée de suite si cela nous intéresse de poursuivre… et ne vous étonnez pas si votre lecteur-internaute (et donc pressé par le temps) zappe votre page pour aller voir un autre site !
Ça y est je m'emballe, le sujet me passionne !
Je suis moi-même dans le milieu du web (venue par hasard car je n'en voyais pas l'utilité, restée parce que c'est captivant et qu'il y a temps de choses à améliorer et apprendre !).



Revenons à David Carson… il a bien plus d'arguments graphiques à exposer !
Regardez donc…

http://www.davidcarsondesign.com/
http://www.davidcarson.com/
http://www.ilovedesign.com/fr/


Une interview…
http://www.ilovedesign.com/fr/exclusives/interviews/david-carson-designstory/

Une partie de sa bibliographie

- Carson, David (1997). David Carson: 2nd Sight: Grafik Design After the End of Print. Universe Publishing. ISBN 0789301288.
Je le recommande !


- Meggs, Phillip B.; David Carson (1999). Fotografiks: An Equilibrium Between Photography and Design Through Graphic Expression That Evolves from Content. Laurence King. ISBN 1856691713.

- Stecyk, Craig; David Carson (2002). Surf Culture: The Art History of Surfing. Laguna Art Museum in association with Gingko Press. ISBN 1584231130.


Spéciale dédicace à mon chef et mes collègues… voici la capture d'écran du mac de David Carson (cette fois c'est sûr je l'adore !!!! tout mon fond d'écran ! ;-)-


Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Closeup : portraits d'artistes

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2008

On en a parlé… on a adoré !
Antoine de Maximy… globe-trotter et réalisateur de l'émission "J'irais dormir chez vous" sur Arte.

Un doux rêveur qui court le monde caméra sur l'épaule et cherche absolument "à dormir chez vous" ! Rien ne l'arrête ni la barrière de la langue ni les frontières ou les kilomètres… son arme absolue : sa fraîcheur et son air "bon enfant".
J'avoue avoir suivi ce drôle de loustic avec plaisir… le visage bonhomme, pas fier pour un sou. Le cheveu hirsute, la face marquée par la fatigue, dégoulinant sous le soleil.

Sur un tatami, un canapé, au sol, sous les étoiles… il continue de rêver qu'avec de la curiosité (celle d'aller vers les autres et de les découvrir - sans à prioris - d'apprendre leurs us et coutumes) on peut forcément s'entendre ! Il accoste gentiment, questionne, insiste un peu parfois… son sourire et le côté inhabituel de sa démarche intriguent les "natifs".

On est tenu en haleine pendant toute l'émission : "alors il a réussi à dormir chez…" "ben non au dernier moment, le mec est pas venu" ou "il a mangé chez eux et ils l'ont fait dormir dans le salon". En famille on en parle, on parie sur son succès… on est déçu pour lui quand il doit se trouver un toit au dernier moment. Vous avez vu le moment où il a failli se retrouver marié ?

On découvre des paysages, des gens réservés ou affables… on voyage autrement que par "agences" : fini les images léchées des magasines, les images soignées des documentaires à gros budgets… ici ça tremble parfois, c'est directement sur le nez du présentateur (un peu flou parfois). On entend son souffle quand il marche vite… on y est quoi ! Un peu comme les vidéos amateurs captées en ligne mais en beaucoup mieux.
Et c'est quoi son prochain voyage !?

Au fait, je vous ai dit qu'il a
un site (officiel) !?
Si vous ne l'avez encore jamais croisé, le voici… donc !
"Tu viens (pas) chez moi ?"


Voir les commentaires

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Closeup : portraits d'artistes

Repost 0