Lecture : L'île de Nullepart, de Zbigniew Zorglub, éditions Aargl

Publié le 22 Septembre 2014

livre_ZZ_ilenullepart.png

J'ai découvert ce livre après avoir écouté un morceau de musique : La chanson de L'île de Nullepart.

Séduite par le timbre de voix, j'ai décidé d'en écouter plus… avec l'album de The Buddhist Sons.
J'ai adoré tout l'album, c'est dire. Il me semblait logique de lire le livre... qui sera le 1er de mes coins lecture.

L'auteur du livre et des chansons est également musicien, surtitreur... Il est né et a grandit dans le Nord.

 

L'île de Nullepart de notre auteur Zbigniew Zorglub n'est pas sans rappeler celle de Peter Pan et son Neverland… Perdu dans ses souvenirs, ses songes… son voyage intérieur, notre ermite nous raconte entre autre ses pensées profondes sur notre société (la politique, l'écologie…), sur son métier, sa famille, son passé, son ex et ses digressions linguistiques, pour nous narrer son parcours.

 

...

Partir…

La décision fut prise d'aller chercher l'inspiration et de se recomposer en Italie. Pays, qui a fait tant rêver ses parents et leur auteur tout jeune ; pays, qui lui semble logique de choisir pour son renouveau.

Partir, pour tenter de recoller les morceaux d'un parcours de vie, d'une séparation…

Recommencer, à penser librement, à respirer, à vivre, à écrire, à composer des morceaux de musique, à rencontrer les autres et vivre une seconde jeunesse.

 

Rester…

Pour recommencer, à penser librement, à respirer, à vivre, à écrire, à composer des morceaux de musique, à rencontrer les autres et vivre une seconde jeunesse.

Pour mettre de la distance entre sa vie d'avant et celle qu'il tente à nouveau de mettre en exergue. La musique le sauvera de tout… 

 

Rencontrer…

Peter Pan (l'auteur devrais-je dire) découvre un jour qu'il a sous son nez une fine équipe avec qui composer de la musique ! Peter Pan a trouvé ses compagnons de fortune, il n'est plus seul !

 

Quitter…

C'est un peu partir, encore, pour revenir toujours.

Tenter d'oublier son passé. S'avancer sur la route, se retourner et voir que le paysage a changé, les amis se sont estompés.

 

Revenir…

Différent, un peu. A fleur de peau, toujours. Revenir avec des projets : un livre et un album.


...

Ce qui m'a séduit ?

Lire un passage et se sentir emportée par la main dans l'histoire au point de ne pas attendre pour dévorer les chapitres. Et ce subtil parfum d'hélichryse... dans les moments de liberté, de calme intérieur.

Le style : des détails parfois mais pas de trop, des regrets, des espoirs, des passages un peu tristes liés à la famille qui laissent vite place à un croque en jambes pour nous faire oublier le trouble de l'auteur…
Un style qui va avec le personnage, impertinent, agaçant aussi, émouvant, statique aussi, décalé, secret, réservé et extravagant à la fois. Un pince sans rire, qui d'un mot, d'une phrase vous perce, vous aiguillonne...
Petite précision, l'humour de l'auteur est un peu particulier mais il est de ceux qui me font rire ou grincer des dents aussi !

 

Pourquoi je le recommande ?

C'est une première oeuvre ce qui permet de pardonner quelques hésitations, quelques lenteurs parfois. Un style à part : intimiste, perspicace... avec des changements de couleurs (du noir et blanc, au gris, puis au Technicolor et inversement), des sonorités brutes (le Nord) ou plus adoucies (les paysages italiens).

Le style m'a plu, l'écriture est fluide et le livre est bien écrit.


La personnalité du quidam m'a touchée : sans doute parce que nous avons tous envie un jour de pouvoir nous mettre au "vert" pour faire le point sur nous-même et recommencer autrement. Le temps de panser nos blessures ou de voir où nous désirons aller.

Ce que j'espère...
Eh bien, un second livre par exemple : et qu'il me surprenne... avec une oeuvre de fiction et non une oeuvre sur sa vie. Ou même un album solo, rythmé et jovial.
Histoire de voir si la 1ère impression est la bonne et si le talent se confirme.


...

L'auteur a décidé de s'auto-publier et j'apprécie cette énergie : il faut encourager les auteurs qui n'ont pas la chance de pouvoir être publiés dans une grande maison d'édition. Et puis, cela renouvellerait un peu le style des livres qu'on nous propose… ce qui ne nous ferait pas de mal.

A vous, maintenant de me dire si vous avez aimé ce livre !
Les avis de mes camarades seront ajoutés ci-dessous.
Vous recherchez le livre : c'est par ici (si vous passez par l'auteur, précisez venir de ma part).

Alfafa

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Lecture : Un livre sinon rien !

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bernieshoot 22/09/2014 10:03


pas simple pour un auteur de se faire éditer,


souvent le temps à s'éditer devient plus grand que le temps d'écrire,


c'est dommage

Alfafa 22/09/2014 10:14



Bonjour Bernard,
Effectivement, l'auteur nous a relaté en fin de livre ses démarches et ses raisons de s'auto-éditer. C'est aussi l'une des raisons majeures de mon choix pour vous présenter ce livre... il faut
parler des livres indépendants sous peine qu'un jour personne ne puisse plus s'éditer.
Bonne journée.