Laine bio et moutons australiens : de l'éthique !

Publié le 29 Octobre 2008

Touches pas à mon mouton !

La laine bio ça vous dit !? Comment, la laine s'est forcément bio puisque c'est naturel… et bien oui… et puis non aussi.
La laine de mouton subit des transformations : peu de pelotes sont composées de pure laine, mais la plupart des pelotes du commerce sont des mélanges acrylique-polyamide-polyester (et donc des produits issus de la pétrochimie), d'autres sont mélangées à du viscose (provenant du bois ou du bambou).
De plus, pour obtenir ces magnifiques teintes dont nous raffolons tellement pour confectionner nos pulls, les grandes enseignes ont dû les passer au bain de colorants chimiques ou naturels… mais il est assez rare qu'ils nous expliquent la composition de ces teintures.

Je vous rassure, il existe des laines teintées de façon naturelle (ou du moins avec des pigments issus de plantes).

La laine peut provenir des chèvres, elle sera alors dénommée cachemire, du lapin, ce sera l'angora, du chinchilla… de l'alpaga du lama. Pour les moutons elle est connue sous le nom de mérinos et est considérée comme une laine de haute qualité (fort recherchée).

En ce moment, une polémique est en cours concernant la laine de mouton ou plus précisément le traîtement inqualifiable fait aux moutons australiens. Une pétition est lancée !
De nombreuses grandes marques ont pris fait et cause et ont décidé de boycotter la laine australienne… pourquoi ? Je vous l'explique.

La production de laine en Australie, représente 9% du marché mondial cela ne paraît pas trop important et pourtant, elle est pour 50% du secteur de la laine de qualité au monde. L'exportation se monte même à 90%. Pas si mal !
Mais pour arriver à ce niveau de productivité, les éleveurs pratiquent l'élevage de manière intensive au détriment du bien-être et du respect essentiel du mouton. Récemment, une vidéo a mis le feu aux poudres, en dénonçant la pratique honteuse du "mulesing" (l'ablation d'une partie de la peau périanale).

Voir la vidéo du mulesing !


Cela vous fait réagir… non !

En tout cas, les enseignes Etam, Phildar, H&M… en France ont décidé d'aller plus loin que le simple boycott des denrées australiennes…  elles demandent un respect des animaux eux-mêmes… une pétition est lancée afin de faire changer la pratique du mulesing.

Le mouvement compte : New Look, Eagle, Timberland, Abercrombie & Fitch… pour les Etats-Unis et l'Angleterre.
Devant cette levée de boucliers, suscitant un frein à l'exportation lainière en Australie, la société Australian Wool Innovation Limited (AWI), gêré par les producteurs, a dû revoir sa copie et propose de changer progressivement cette pratique d'ici à 2010 !

Alors si vous êtes sensible à cette situation, et que vous désirez vous informer plus sur les moyens de changer la donne :
www.petafrance.com/

Il est bon que les industriels se mobilisent pour des causes justes, en oubliant un temps le business. Merci !

Alfafa

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Bio - éthique & écologie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article