Green living : devenir vert en 10 leçons ?

Publié le 17 Octobre 2008

La tendance est au "green" me dit mon boss cet aprem en brandissant un mag de marketing ! Ah, ah… c'est à moi que tu dis cela, je te rappelles que je suis végétarienne, je suis dans le "vert" depuis un bail !
Alors le "green living" c'est "tendance" ! Faudra que je lui pique son mag discrétement pour voir de quoi il en retourne…

Bon docteur ça fait mal de devenir "green" ?
Ça se passe comment, on vide son garde-manger on jette ses fringues aux orties ? (ah, non pas de décharge sauvage, on recycle… ça fait partie du "green living" enfin comme je l'entend !).

Je me méfie du jusqu'au-boutisme, inutile de changer de vie du tout au tout… Pas de carte de club, pas d'engagement à un groupe écolo… prenons le temps de tester, de goûter à d'autres façons de manger, d'acheter, de nous informer, de ressentir… c'est un tout !

Commencez par lire les étiquettes des aliments que vous achetez :
souvent nous avons de nombreux colorants ou concentré de saveurs et pas de produits premiers ! Pourquoi acheter un jus d'orange à base de concentré alors qu'à côté vous en trouverez du frais pressé ! Par contre, je ne vous cache pas qu'il y a un prix dû à la valeur ajoutée du bio (sans pesticides, ni OGM) !


Côté style de vie, triez vos déchets
et évitez les contenants plastiques et les produits à multiples emballages (sachets individuels dans un emballage carton !).


Faisons plus attention à notre consommation énergétique…
isolons, chauffons nous "naturel" (énergie solaire) et évitons le gaspillage. Devenons des consommateurs avertis et actifs !


Et dans le commerce côté "marques" ?
Certaines entreprises ont commencés à changer leur façon de produire, en surveillant leur émission de carbone, la pollution émise par leur entreprise et se sont engagés à réduire ces taux. (ex : Marks&Spencer)
D'autres se sont "nichés" dans l'éthiquable : The Body Shop (on peut ramener son flaçon pour le remplir de nouveau, ils sont présents sur le site de CCB ex filiale 3Suisses France et racheté par Loréal), Ben&Jerry's (dont les produits sont 100% naturels, et revendiquent des prix 2 à 3 fois plus chers que les autres, on paye le "branding" sans doute… ils ont même une carte club !), Sephora (propose une gamme "Sephora green" dont Care la ligne de soin de Stella McCartney), la gamme BioRe® de Monoprix cité dans un article précédent.

A côté des précurseurs parlaient déjà de bien-être et cosmétiques par les plantes
, Jouvance, Yves Rocher qui passaient pour des "illuminés" il y a quelques années en proposant des produits basés sur la nature… furent rejoint par Nature&Découverte (vers un équilibre de vie entre l'homme et la nature).

Les coopératives agricoles sont de nouveau à la mode, les familles commandent leur panier de produits de la ferme ; des "laitières" distribuent les litres de lait comme nous achetons notre café… via un distributeur (le producteur alimente la machine le matin, nous achetons le produit ultra frais sans passer par un distributeur) du producteur au consommateur !
On veut du "vrai"
, on veut voir qui est derrière… j'ai même vu des affiches avec la photo de la vache ou de la poule (ce qu'ils consomment, leur origine… à la La Ferme du Sart). Je trouve cela génial, quand j'étais petite et que je rendais visite à mes cousins, je les accompagnait chercher du lait cru à la ferme d'à côté… cela serait bien de faire ses courses ainsi : je voudrais une douzaine d'œufs de Lucette, deux litres de lait de Jeannette, un fromage de Roger… enfin on sortirait de l'anonymat, on connaitrait la filière de production.


Je vous parlais il y a peu de l'opération pour la biodiversité menée par
Les 2 vaches (filiale de Danone soit dit en passant)… et bien ils ont lancé une gamme de textile (femme et enfant) ! On suivra cela ! Alors commerce ou engagement réel ? Et si on pouvait faire les deux tout simplement (hum pas si simple à vrai dire) ! Essayons !

Changeons nos sociétés, prenons des engagements durables pour polluer moins, pour émettre moins de courriers publicitaires (les mailings y contribuent déjà), d'imprimer moins (ou sur du papier recyclé), de consommer mieux en nous informant plus de l'origine (est-ce une espèce en voie de disparition, est-ce un bois rare protégé…), des produits et de leur mode de production… voyez cela est plus vaste qu'on y pense ! Alors demain tous verts ?!
On commence aujourd'hui… le premier pas !

Alfafa

PS désolé pour les 10 leçons, ce n'est pas mon truc de moraliser… disons que j'essaye de vous éclairer. Je ne pense pas qu'il y ait une voie à suivre… elles sont multiples, c'est à chacun à son niveau avec ses moyens (car cela peut coûter cher) de s'engager peu ou prou.
Voici juste quelques adresses à retenir pour échanger ou noter des idées simples ou s'informer :
www.les-vegetaliseurs.com (pssit c'est le blog d'Yves Rocher, quand je vous disait que des marques peuvent aussi nous apporter autre chose que des produits).

Rédigé par Alfafa

Publié dans #Bio - éthique & écologie

Repost 0
Commenter cet article